Chargement...
Traders beware!
Avertissement!

Les sites Web frauduleux se présentent souvent comme ayant un lien avec JFD

Veuillez être conscient des sites Web frauduleux se présentant comme des affiliés et / ou des contreparties de JFD. Pour plus d'informations, veuillez consulter la liste des sites Web prétendant avoir une connexion avec JFD.

Plus d'information
by Charalambos Pissouros

Perspectives hebdomadaires: 13 avril - 17 avril: Rencontre de la BdC, données sur les emplois de l'UA et PIB de la Chine

À la suite de la décision de la RBA (Royal bank of Australia) la semaine dernière, cette semaine, le flambeau de la banque centrale sera transmis à la BdC (Banque du Canada). Bien que nous ne nous attendions pas à ce que cette banque baisse encore ses taux d'intérêt, il serait intéressant de voir si elle décidera d'augmenter ses assouplissements quantitatifs. En ce qui concerne les données économiques, le rapport sur l’emploi de l’Australie pour mars et le PIB de la Chine pour le premier trimestre sont également à l’ordre du jour de cette semaine.

Lundi, le calendrier économique est vide dû à lundi de Pâques dans la plupart des pays. Les marchés en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande sont fermés.

C’est donc pour cette journée les informations sur le coronavirus qui garderont notre attention. Dimanche, les cas infectés et les décès ont ralenti mondialement, augmentant les chances que la pandémie ait commencé à se stabiliser. Cela dit, nous sommes toujours sceptiques sur une reprise durable et de sentiment positif quant aux marchés. Cette info est à prendre avec des pincettes il suffirait d’une seule journée de nouveaux records pour susciter de nouvelles craintes et inciter les investisseurs à basculer vers les valeurs refuges. Même si nous avons déjà atteint le pic de l'épidémie, nous pensons que les mesures de confinement pourraient être prolongées encore un peu, si en effet les états du monde entier voulaient contenir le virus davantage. Le sentiment va de même dans les populations, il se pourrait que certains individus privilégient la prévoyance avant de reprendre leurs achats. Il se pourrait donc que les dommages économiques se prolongent après le confinement.

Coronavirus new cases and deaths on a day by day basis

Mardi, pendant la session asiatique, l’indice de confiance des entreprises australiennes pour le NAB de mars sera publié, mais aucune prévision n’est actuellement disponible. En février, l'indice a glissé de -4 à -1, et nous ne serions pas surpris s'il glisse plus bas dans des zones négatives. Après tout, les dommages économiques dans le monde dû au coronavirus c’est bien le mois de mars qui enregistre des records négatifs. La RBA accorde à l’emploi et à la croissance des salaires une attention toute particulière, dont le taux trimestriel est resté stable à + 0,9% en février.

Plus tard dans la journée c’est l'indice d'optimisme des petites entreprises de la NFIB aux États-Unis du mois de mars, pour lequel il n'y a pas de prévision non plus, mais en raison de la propagation rapide de la pandémie, nous verrions les risques inclinés à la baisse. Pour mémoire, les chiffres de février étaient à 104,5.

Mercredi, La BoC (Banque du Canada) nous dévoilera sa politique de taux d'intérêt. Le 27 mars, la Banque a décidé de réduire les taux d’intérêt à 0,25% et de lancer un programme d’assouplissement quantitatif afin de protéger son économie des effets de la propagation du coronavirus. Le Conseil des gouverneurs a souligné qu'il était prêt à prendre de nouvelles mesures pour soutenir l'économie et le système financier, mais a noté que le taux directeur est désormais à sa limite inférieure effective.

Bank of Canada interest rates

Jeudi dernier, le rapport sur l'emploi pour le mois de mars a largement déçu, le taux de chômage passant de 5,6% à 7,8% et la variation nette de l'emploi révélant que plus d'un million d'emplois ont été perdus, un sans précédent dans l'histoire du Canada. Cela a peut-être augmenté les chances de relance de la part de la BdC, mais sachant que les responsables ont clairement noté que le taux directeur a atteint sa limite inférieure effective, nous ne nous attendons pas à une baisse des taux supplémentaire. Peut-être que les autorités décideront d'élargir leur programme d'assouplissement quantitatif, ce qui pourrait s'avérer légèrement négatif pour le dollar canadien. Cependant, si le dernier ralentissement des cas d'infection se poursuit pendant quelques jours, les autorités pourraient décider de ne pas agir afin de voir si cette amélioration se poursuivra et si les mesures déjà adoptées ont eu les effets souhaités l’économie.

En ce qui concerne les données de mercredi, lors des échanges asiatiques, la balance commerciale de la Chine pour le mois de mars devrait être publiée et les prévisions suggèrent que le déficit de 7,09 milliards de dollars du pays s'est transformé en excédent de 19,10 milliards de dollars. Cependant, les détails ne sont pas aussi encourageants car les exportations et les importations devraient continuer leur chute. La balance commerciale se transformera en excédent simplement parce que les exportations ont peut-être baissé à un rythme plus lent qu'en février et parce que les importations ont peut-être davantage diminué.

Plus tard dans la journée, nous aurons les IPC de la Suède pour le mois de mars. Les taux de l'IPC et du CPIF devraient avoir baissé à + 0,7% en glissement annuel de +1,0%, mais comme nous l'avons noté à plusieurs reprises, nous préférons accorder plus d'attention au taux de base du CPIF, qui exclut les éléments énergétiques volatils. En février, ce taux est resté stable à + 1,6% en glissement annuel.

Sweden CPIs inflation

Les 16 et 19 mars, la Riksbank a décidé de prolonger cette année ses achats d'obligations jusqu'à 300 milliards de SEK afin d'atténuer les effets de la pandémie, tandis que le 26 mars, les autorités ont décidé de lancer des achats de titres commerciaux émis par des sociétés financières. Il semble que les suédois ne veulent pas réduire les taux dans des zones négatives, ce qui expliquerait pourquoi ils augmentent leurs achats. Si le taux de base du CPIF reste proche de ses niveaux actuels, cela signifierait que la baisse des impressions des titres est principalement due à la chute des prix du pétrole et pourrait les encourager à attendre encore un peu avant de décider si des mesures supplémentaires sont nécessaires, en particulier si le ralentissement des cas infectés dans le monde se poursuit. Cependant, un ralentissement notable de l'inflation sous-jacente pourrait inciter les décideurs politiques à agir à nouveau et à accroître davantage leurs achats D’assouplissement.

Aux États-Unis, nous obtenons les ventes au détail, la production industrielle, pour mars, et l'indice de fabrication de l'État de New York Empire pour le mois d’avril. Les ventes en gros et les ventes de base devraient avoir chuté de 7,0% et de 4,0% par rapport à celles de 0,5% et 0,4% respectivement. Ce seront les baisses les plus importantes. Il en va de même pour la production industrielle, qui devrait également avoir sensiblement diminué.

Les acteurs du marché peuvent accorder une attention supplémentaire à l'indice de l'État de New York Empire cette fois-ci. Bien que certains signes indiquent que la pandémie pourrait se stabiliser, cet indice manufacturier devrait avoir encore chuté en territoire négatif, passant de -21,50 à -35,00, ce qui pourrait laisser sous-entendre que les fractures du secteur pourraient traîner plus longtemps que prévu. Une chute plus importante que prévu pourrait soulever des questions sur la qualité des chiffres de fabrication Markit et ISM pour l'ensemble des États-Unis.

New York Empire State and ISM manufacturing PMIs

Jeudi, pendant la matinée asiatique, nous recevons le rapport australien sur l’emploi pour le mois de mars. Le taux de chômage devrait atteindre 5,5% contre 5,1% à 5,5%, tandis que la variation nette de l'emploi devrait afficher une baisse de 40 mille emplois, après que l'économie a enregistré une hausse de 26,7 mille en février.

Australia unemployment rate

La RBA a laissé la politique monétaire inchangée et a donné quelques détails concernant leur programme d'assouplissement quantitatif. Ils ont noté qu'ils feront tout ce qui est nécessaire pour atteindre un objectif de rendement sur trois ans de 0,25%, l'objectif devant rester en place jusqu'à ce que des progrès soient réalisés vers les objectifs de plein emploi et d'inflation. Cependant, ils ont ajouté que si les conditions continuent de s'améliorer, il est probable que des achats plus petits et moins fréquents d'obligations d'État seront nécessaires.

Après avoir déclaré que les taux d'intérêt avaient atteint leur limite inférieure effective lors de la réunion précédente, les points susmentionnés suggèrent qu'il y a très peu de chances d'élargir leur programme d'assouplissement quantitatif. Au contraire, ils pourraient bientôt le réduire si la propagation du coronavirus continue de se stabiliser. Il serait cependant intéressant de voir si un rapport sur l'emploi décevant - avec un taux de chômage dépassant le seuil de 4,5% qui, selon la RBA, devrait commencer à générer des pressions inflationnistes.

Plus tard dans la journée, nous obtenons les données finales d'inflation de l'Allemagne pour le mois de mars, mais comme c'est toujours le cas, elles devraient confirmer leurs estimations préliminaires. La production industrielle de la zone euro pour février devrait également être publiée et les prévisions indiquent une baisse de 0,2% après une augmentation de 2,3% en janvier.

Aux États-Unis, nous avons des permis de construire et des mises en chantier pour mars, ainsi que l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie pour avril. Les permis de construire et les mises en chantier devraient avoir quelque peu diminué, tandis que l'indice de la Fed de Philadelphie devrait avoir glissé à -30,0 contre -12,7. De même avec l'indice de l'État de New York Empire, cela pourrait être un signe précoce pour savoir si les dommages dans le secteur manufacturier traîneraient plus que prévu.

Enfin, vendredi, en Asie, nous aurons le PIB chinois pour le premier trimestre, ainsi que les ventes au détail, la production industrielle et les investissements en immobilisations, le tout pour le mois de mars. L’économie du pays a pratiquement perdu du terrain au cours des trois premiers mois de l’année, en raison de l’épidémie de coronavirus, le consensus du marché pointant vers une contraction de 6,0%. Les ventes au détail, la production industrielle et les investissements en immobilisations devraient tous continuer de baisser en mars, mais à un rythme plus lent qu'en février. Sachant que la propagation du virus en Chine a ralenti notamment au cours du troisième mois de cette année, nous ne serions pas surpris si nous obtenions de meilleures lectures. La grande question est de savoir si l'économie a commencé à se redresser au deuxième trimestre, après que le pays a levé plusieurs mesures restrictives.

China GDP yoy

En ce qui concerne le reste des données de vendredi, la seule chose à mentionner est l'IPC final de la zone euro pour mars, qui, comme toujours, devrait confirmer leurs impressions initiales.

Avertissement:

Le contenu que nous produisons ne constitue pas un conseil ou une recommandation d'investissement (ne doit pas être considéré comme tel) et ne constitue en aucun cas une invitation à acquérir un instrument financier ou un produit. Le Groupe d'entreprises de JFD, ses sociétés affiliées, agents, administrateurs, dirigeants ou employés ne sont pas responsables des dommages qui pourraient être causés par les commentaires ou déclarations individuels des analystes de JFD et n'assume aucune responsabilité quant à l'exhaustivité et à l'exactitude du contenu présenté. L'investisseur est seul responsable du risque de ses décisions d'investissement. Par conséquent, vous devriez demander, si vous le jugez approprié, des conseils professionnels indépendants et pertinents sur l'investissement considéré. Les analyses et commentaires présentés ne tiennent pas compte de vos objectifs de placement personnels, de votre situation financière ou de vos besoins. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales pour les analyses financières et doit donc être considéré par le lecteur comme une information marketing. JFD interdit la duplication ou la publication sans approbation explicite.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 76% des comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec la Société. Vous devez vous demander si vous comprenez comment fonctionnent les CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Veuillez lire l'intégralité de la divulgation des risques.

Copyright 2020 JFD Group Ltd.

WEEKLY FINANCIAL NEWSLETTER
RIGHT INTO YOUR MAILBOX!
SUBSCRIBE TO JFD'S STRATEGIC REPORT

PLUS D'INFORMATIONS SUR LES MARCHÉS