Chargement...
Traders beware!
Avertissement!

Les sites Web frauduleux se présentent souvent comme ayant un lien avec JFD

Veuillez être conscient des sites Web frauduleux se présentant comme des affiliés et / ou des contreparties de JFD. Pour plus d'informations, veuillez consulter la liste des sites Web prétendant avoir une connexion avec JFD.

Plus d'information
by Charalambos Pissouros

CETTE SEMAINE : 13/7 AU 17/7 : REVISION DE LA POLITIQUE MONÉTAIRE POUR LE JAPON, LES EUROPEENS ET LES CANADIENS

En cette troisième semaine de juillet, nous ne retiendrons que trois événements qui même s’ils sont majeurs, ne devraient pas avoir un impact crucial. En effet, nous retiendrons les révisions monétaires de la banque du Canada, du japon et de la banque centrale européenne. 

 

Nous obtenons également quelques données économiques du Royaume-Uni, mais les traders GBP pourraient porter davantage leur attention sur les nouvelles autour du Brexit car une nouvelle série de pourparlers devrait commencer. 

Les IPC de la Nouvelle-Zélande et les données sur l'emploi de l'Australie devraient également être publiés.

Cette semaine commencera Mardi, au cours de la matinée asiatique, l'enquête australienne sur les entreprises NAB du mois de juin sera publiée, mais aucune prévision n'est disponible. Toutefois, nous accorderons plus d’importance à l'indice des coûts du travail, qui en mai a montré que les salaires ont baissé de 0,9% en glissement trimestriel, après une baisse de 2,7% en avril. Une nouvelle amélioration, combinée à un rapport sur l'emploi positif jeudi prochain, pourrait permettre à la RBA de souffler un peu.

Courant de la matinée, nous obtenons le PIB mensuel du Royaume-Uni, ainsi que les taux de production industrielle et manufacturière pour le mois de mai. Aucune prévision n'est disponible pour le PIB, mais les taux de production industrielle et manufacturière devraient être revenus dans la zone positive. Plus précisément, l’IP devrait avoir rebondi de 6% mensuellement après avoir glissé de 20,3% en avril, tandis que le MP devrait avoir rebondi 8% mensuellement après avoir chuté de 24,3%. Cela ferait grimper les taux de glissement annuel à -20,0% et -23,9%, contre -24,4% et -28,5% respectivement. Les arguments en faveur d'une amélioration de l'IP et de la MP sont soutenus par le PMI manufacturier britannique du mois, qui est passé de 32,6 à 40,7.

UK GDP mom

Cette semaine malgré davantage de données britanniques, avec les IPC mercredi et le rapport sur l'emploi jeudi, les marchés pourraient porter toute leur attention sur le Brexit, avec la prochaine série de négociations prévue à Bruxelle. La livre sterling a gagné la semaine dernière après que le chancelier britannique Rishi Sunak a annoncé 30 milliards de livres sterling de relance budgétaire, mais une nouvelle série de pourparlers pourrait annuler la dernière cette reprise.

En Suède, nous recevons les données de l'inflation pour le mois de juin. Les taux IPC et CPIF globaux devraient avoir augmenté de 0% à + 0,5% en glissement annuel, mais comme c'est toujours le cas, nous préférons accorder plus d'attention à la mesure CPIF de base, qui exclut les éléments volatils de l'énergie. Ce taux est passé à + 1,2% en GA en mai contre + 1% en avril.

Sweden CPIs inflation

Lors de sa dernière réunion, la Riksbank a décidé d'étendre son cadre pour ses achats d'actifs de 300 milliards de SEK à 500 milliards de Couronnes norvégiennes, jusqu'à fin juin 2021, alors qu'elle annonçait qu'en septembre, elle commencerait à acheter des obligations de sociétés. Le Conseil a également décidé de baisser les taux d'intérêt et d'allonger les échéances des prêts aux banques, malgré le maintien du taux repo à 0%. Malgré cela, nous ne pensons pas qu'une accélération de l'inflation modifie les plans de la Banque pour soutenir la reprise économique.

Les IPC définitifs de l'Allemagne du mois de juin seront publiés, mais comme toujours, ils devraient confirmer leurs estimations préliminaires. L'enquête ZEW du pays pour juillet et la production industrielle de la zone euro pour mai sont également à paraître. En ce qui concerne l'enquête ZEW, l'indice des conditions actuelles devrait s'être élevé à -65 contre -83,1, tandis que le sentiment économique devrait avoir glissé à 60 contre 63,4. La production industrielle de la zone euro devrait avoir rebondi de 14,5%, après avoir chuté de 17,1%.

Plus tard dans la journée, nous aurons les IPC américains du mois de juin. Le taux nominal devrait s'élever à + 0,6% en glissement annuel de + 0,1%, mais celui de base devrait avoir baissé à + 1,1% en glissement annuel de +1,2%.

 

Mercredi, Les autorités japonaises ont maintenu les taux d'intérêt à court terme à -0,1% et l'objectif des rendements des obligations d'État à 10 ans à environ 0%, comme cela était largement attendu, notant que l'économie s'améliorera probablement à mesure que la retombée de la pandémie s'apaiserait. Cela dit, ils ont noté qu'ils augmenteraient probablement le volume des financements via les opérations de marché et les facilités de prêt pour lutter contre le virus, passant de 75 JPY actuels à 110 DT JPY. Le Japon sera-t-il prêt à renforcer leurs programmes de prêts d'urgence ? En tout cas, nous doutons que le yen réagisse massivement à cette décision. Le Yen, devise refuge, est davantage lié à la situation sur le coronavirus qu’aux annonces économiques de sa nation.

 

La banque du Canada un peu plus tard dans la journée lors de sa dernière réunion, a maintenu les taux d'intérêt inchangés et a déclaré qu'étant donné l'amélioration des conditions de financement à court terme, elle avait réduit la fréquence de ses opérations de pension à terme et son programme d'achat d'acceptations bancaires. Elle a également déclaré que l'économie canadienne semble avoir évité le pire des scénarios présenté dans le rapport de politique monétaire d'avril de la Banque et que l'économie devrait reprendre sa croissance au troisième trimestre. Même si les données de du chômage sont positives l'inflation reste très faible, avec un taux directeur à -0,4% en glissement annuel. Par conséquent, la Banque publiant également ses projections économiques, il serait intéressant de voir quels seront leurs plans.

Canada's CPIs inflation

Les IPC du Royaume-Uni et la production industrielle américaine, tous deux pour le mois de juin, sortent également. Les taux de l'IPC global et de base du Royaume-Uni devraient être restés inchangés à + 0,5% en glissement annuel et + 1,2% en glissement annuel, tandis que la PI américaine devrait s'accélérer à + 4,4% par rapport à + 1,4%.

Jeudi, Lors de sa dernière réunion, la BCE a décidé d'augmenter son programme d'achat d'urgence en cas de pandémie (PEPP) de 600 milliards d'euros pour un total de 1350 milliards d'euros, prolongeant ainsi l'horizon des achats jusqu'à «au moins fin juin 2021 ». Les responsables ont également répété qu'ils restaient prêts à ajuster tous leurs instruments, le cas échéant, pour garantir que l'inflation se rapproche de leur objectif de manière durable.

ECB interest rates

Avec un IPC global à + 0,1% en glissement annuel, le core à + 0,9% en glissement annuel et un indice PMI composite toujours en baisse, bien que mieux que prévu, la porte à un nouvel assouplissement reste grande ouverte. Cependant, alors que les responsables étendent leurs efforts de stimulation juste lors de la réunion précédente, nous ne nous attendons à aucune nouvelle action lors de cette réunion. Nous pensons qu'ils préféreront peut-être attendre et voir comment ces décisions affectent la reprise économique au sens large. Cela dit, nous nous attendons à ce que la présidente Lagarde exhorte les gouvernements de l'UE à prendre des mesures dès que possible, en particulier après avoir échoué à trouver un terrain d'entente sur un fonds de sauvetage de 750 milliards d'euros. Côté Brexit, s’ils trouvent effectivement un terrain d'entente, l'euro devrait en bénéficier. L'inverse peut être vrai s'ils ne parviennent pas à nouveau à s'entendre.

Toujours jeudi au cours de la matinée asiatique, l'IPC de la Nouvelle-Zélande pour le T2 sort. Les prévisions suggèrent que l'inflation a ralenti à + 0,4% trimestriellement de + 0,8%, ce qui fera baisser le taux de glissement annuel à + 2,1% de 2,5%.

New Zealand CPIs inflation

Lors de sa dernière réunion, la RBNZ a décidé de maintenir les taux d'intérêt et son programme d'achat à grande échelle (LSAP) inchangés, les responsables notant que leur pays a contenu la propagation du virus, permettant une reprise plus rapide de l'activité économique que prévu en mai. Cependant, ils ont souligné que l'appréciation de leur monnaie locale a exercé une pression supplémentaire sur les exportations et que l'équilibre des risques économiques reste à la baisse, ajoutant qu'ils restent disposés à assouplir davantage leur politique si cela est jugé nécessaire.

Malgré les anticipations de ralentissement, le taux de l'IPC en glissement annuel devrait rester proche des 1 à 3% de la RBNZ, et également bien au-dessus des prévisions de la Banque, qui est de +1,3%. Cela pourrait permettre aux décideurs politiques de la RBNZ de se tenir debout pour une autre réunion, mais avec le Kiwi légèrement plus élevé par rapport au dollar que ce n'était la dernière fois qu'ils se sont rencontrés, nous nous attendons également à ce qu'ils réitèrent leurs préoccupations quant à son appréciation, ainsi que leur volonté de se détendre davantage si nécessaire.

Le rapport sur l'emploi en Australie pour le mois de juin sera également publié. Le taux de chômage devrait avoir baissé à 7% contre 7,1%, tandis que la variation nette de l'emploi devrait montrer que l'économie a perdu 100 000 emplois, moins que la perte de 227 000 en mai. Cela dit, la participation devrait avoir augmenté à 63,7% contre 62,9%, ce qui, combiné à une baisse du taux de chômage, suggère que les personnes qui ont rejoint la population active ont peut-être effectivement trouvé un emploi. Cela signifie que le changement d'emploi peut devenir positif cette fois-ci. Ainsi, nous considérerions les risques comme orientés à la hausse. Comme nous l'avons déjà noté, un rapport sur l'emploi positif pourrait permettre à la RBA d'éviter d'augmenter ses achats de QE. Le risque pour ce point de vue est d'augmenter les achats de QE à la lumière des mesures de verrouillage récemment adoptées à Melbourne.

Australia unemployment rate

En Chine, nous avons le PIB pour le deuxième trimestre, aux côtés des investissements fixes, de la production industrielle et des ventes au détail, le tout pour juin. L'activité économique chinoise devrait avoir rebondi de 9,6% en glissement trimestriel après s'être contractée de 9,8% au premier trimestre, tandis que l'investissement fixes, la production industrielle et les ventes au détail devraient tous s'améliorer en juin. À la suite du confinement du coronavirus en Chine au cours du deuxième trimestre, cela ne nous surprendra pas, ni peut-être aucun autre acteur du marché. Nous pensons que les investisseurs seront plus désireux de découvrir comment la deuxième plus grande économie du monde s'est comportée au troisième trimestre après la deuxième épidémie de virus. Ainsi, nous ne nous attendons pas à ce que cet ensemble de données se révèle déterminant par rapport à l'orientation plus large du marché.

En matinée européen, nous recevons le rapport sur l'emploi au Royaume-Uni pour mai. Le taux de chômage devrait atteindre 4,3% contre 3,9%, tandis que la variation nette de l'emploi devrait montrer que l'économie a perdu 83 000 emplois au cours des trois mois se terminant en mai, après avoir gagné 6 000 au cours des trois mois se terminant en avril. La rémunération hebdomadaire moyenne, primes comprises, devrait avoir diminué de 0,3% en glissement annuel après avoir augmenté de 1%, tandis que le taux hors primes devrait baisser à + 0,7% en glissement annuel par rapport à +1,7%. Les arguments en faveur d'une baisse des salaires sont également étayés par le rapport de KPMG et REC UK sur l'emploi, où il a été mentionné que la faible demande de personnel avait fait baisser les salaires pour le mois. Le taux d'inflation global tombant à + 0,5% en glissement annuel, une croissance des salaires de 0,7% entraînerait un ralentissement des salaires réels, à + 0,2% en glissement annuel de + 0,9%.

UK real wages

Plus tard, pendant la session américaine, nous aurons les ventes au détail américaines pour juin. Les attentes sont que les ventes phares et de base aient ralenti à + 5% par rapport à 17,7% et 12,4% respectivement.

Enfin, vendredi, pendant la matinée européenne, nous aurons les IPC finaux de la zone euro pour juin, mais comme c'est toujours le cas, ils devraient confirmer leurs impressions préliminaires. Plus tard, les permis de construire et les mises en chantier aux États-Unis pour juin, ainsi que l'indice de confiance des consommateurs UoM pour juillet seront publiés.

 

Avertissement :

Le contenu que nous produisons ne constitue pas un conseil ou une recommandation d'investissement (ne doit pas être considéré comme tel) et ne constitue en aucun cas une invitation à acquérir un instrument ou un produit financier. Le Groupe d'entreprises de JFD, ses sociétés affiliées, agents, administrateurs, dirigeants ou employés ne sont pas responsables des dommages qui pourraient être causés par les commentaires ou déclarations individuels des analystes de JFD et n'assume aucune responsabilité quant à l'exhaustivité et à l'exactitude du contenu présenté. L'investisseur est seul responsable du risque de ses décisions d'investissement. Par conséquent, vous devriez demander, si vous le jugez approprié, des conseils professionnels indépendants et pertinents sur l'investissement considéré. Les analyses et commentaires présentés ne tiennent pas compte de vos objectifs d'investissement personnels, circonstances ou besoins financiers. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales pour les analyses financières et doit donc être considéré par le lecteur comme une information marketing. JFD interdit la duplication ou la publication sans approbation explicite.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 83% des comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec la Société. Vous devez vous demander si vous comprenez comment fonctionnent les CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Veuillez lire l'intégralité de  la divulgation des risques .

Copyright 2020 JFD Group Ltd.

WEEKLY FINANCIAL NEWSLETTER
RIGHT INTO YOUR MAILBOX!
SUBSCRIBE TO JFD'S STRATEGIC REPORT

PLUS D'INFORMATIONS SUR LES MARCHÉS