Chargement...
Traders beware!
Avertissement!

Les sites Web frauduleux se présentent souvent comme ayant un lien avec JFD

Veuillez être conscient des sites Web frauduleux se présentant comme des affiliés et / ou des contreparties de JFD. Pour plus d'informations, veuillez consulter la liste des sites Web prétendant avoir une connexion avec JFD.

Plus d'information
by Charalambos Pissouros

CETTE SEMAINE : 15-19 JUIN : MARDI JEROME POWELL TÉMOIGNE DEVANT LE CONGRES ET RENCONTRENT DE 4 BANQUES CENTRALES

Quatre banques centrales, la BoJ, la BNS, la Norges Bank et la BoE vont se rencontrer afin de parler de leur politique monétaire. Seule la BoE est presque certaine de procéder à davantage d’AQ, car l'objectif actuel devrait être atteint début juillet. Toujours cette semaine, le président de la Fed Powell devrait témoigner sur la politique monétaire devant le Congrès mardi et mercredi. Toutefois aucune grosse surprise devrait en émerger.

Lundi, pendant la matinée asiatique, nous avons obtenu de la Chine les ventes au détail, la production industrielle et les investissements en immobilisations du mois de mai. Les ventes au détail et les investissements en immobilisations ont diminué plus que prévu, tandis que la production industrielle a augmenté moins que prévu.

Pour le reste des événements d'aujourd'hui, dans la zone euro, nous avons la balance commerciale du mois d’avril, et aux États-Unis, nous obtenons l'indice manufacturier de l'État de New York Empire State du mois de juin. Cet indice devrait avoir augmenté, mais rester dans le territoire négatif. Plus précisément, il devrait être passé de -48,50 à -27,50.

Mardi, Lors de la matinée asiatique, la BoJ (Bank of Japan) annoncera sa décision sur la politique monétaire. Elle a maintenu ses taux d'intérêt et l'objectif de ses rendements d’obligations d'État à long terme inchangés, mais a annoncé un nouveau programme de prêts aux PME. 

Pendant la journée, nous obtenons les chiffres du chômage anglais du mois d’avril. Le taux de chômage devrait s'élever à 4,5%, l’Angleterre a perdu 65 000 emplois au cours des trois mois précédant avril, après avoir gagné 211 000 au cours des trois mois se terminant en mars. Les bénéfices moyens, bonus compris, devraient avoir ralenti à + 1,4% en glissement annuel de + 2,4%, tandis que le taux hors bonus devrait baisser à + 1,9% en glissement annuel de + 2,7%.

UK real wage growth

Selon le rapport sur l'emploi de KPMG et REC UK, les nominations de personnel permanent et les facturations temporaires ont chuté aux taux les plus bas de l'histoire, alors que les candidats ont augmenté pour la première fois depuis avril 2013, exprimant bien une réelle augmentation de chômage. 

Les IPC finaux de l'Allemagne pour le mois de mai et l'enquête ZEW du pays pour juin devraient également être publiés. Les impressions finales d'inflation devraient confirmer les premières, tandis que l'enquête ZEW devrait révéler une amélioration à la fois des conditions actuelles et des indices de sentiment. Les salaires de la zone euro et l'indice du coût de la main-d'œuvre pour le premier trimestre sont également à l'ordre du jour.

Aux États-Unis, le président de la Fed, Jerome Powell, témoignera sur les résultats semestriels du FOMC sur la politique monétaire devant le Congrès. Nous ne nous attendons pas à ce que cet événement soit si attendu que ça par les marchés puisqu’il s’est déjà exprimé sur le sujet la semaine dernière. Ainsi, les acteurs du marché connaissent déjà le point de vue de la Fed sur les performances de l'économie.

Toujours Mardi, nous avons les ventes au détail, la production industrielle et manufacturière, pour le mois de mai. Ils devraient tous avoir rebondi.

Mercredi, les échanges asiatiques, le solde du compte courant de la Nouvelle-Zélande pour le premier trimestre et le solde commercial du Japon pour le mois de mai seront publiés. Le déficit courant de la Nouvelle-Zélande de 2,66 milliards de NZD devrait se transformer en excédent de 1,48 milliard de NZD, tandis que le déficit commercial du Japon devrait se réduire à 560 milliards de JPY au lieu de 931,9 milliards.

Avant l'ouverture des marchés européens, nous obtenons les IPC britanniques du mois de mai. Les taux globaux et de base de l'IPC devraient avoir baissé à + 0,5% en glissement annuel et + 1,2% en glissement annuel, contre + 0,8% et + 1,4% respectivement. S'ajoutant à un rapport sur l'emploi potentiellement faible, le ralentissement de l'inflation, encore en dessous de l'objectif de 2% de la BoE, pourrait accroître la spéculation selon laquelle jeudi, la banque pourrait envisager des taux d'intérêt négatifs et, par conséquent, la livre sterling serait susceptible de perdre. Les IPC définitifs de la zone euro pour le mois sortent également, mais comme c'est toujours le cas, ils devraient confirmer leurs estimations initiales.

UK CPIs inflation

Plus tard dans la journée, nous obtenons davantage de chiffres sur l'inflation du mois de mai, cette fois du Canada. Le taux nominal devrait avoir augmenté, mais rester dans le territoire négatif. Plus précisément, il devrait s'élever à -0,1% en glissement annuel de -0,2%, alors qu'aucune prévision n'est actuellement disponible pour le taux de base. Lors de la réunion précédente de la BdC, les décideurs politiques ont maintenu les taux d'intérêt inchangés et ont déclaré que, compte tenu de l'amélioration des conditions de financement à court terme, la Banque a réduit la fréquence de ses opérations de pension à terme et son programme d'achat d'acceptations bancaires. Ils ont également déclaré que l'économie canadienne semble avoir évité le scénario le plus grave présenté dans le rapport de politique monétaire d'avril de la Banque et que l'économie devrait reprendre sa croissance au troisième trimestre. L'inflation étant également proche des estimations de la Banque, tout cela donne à penser que tant que les restrictions liées aux coronavirus seront levées, et tant que les données continueront de suggérer que le pire est derrière nous, les décideurs canadiens resteront probablement sur la touche encore un peu. Les permis de construire et les mises en chantier aux États-Unis pour le mois de mai sortent également.

Canada CPIs inflation

Jeudi, nous avons trois autres banques centrales qui décident des taux d'intérêt, à savoir la BNS, la Norges Bank et la BoE.

Au départ de la BNS, aucun changement de politique n'est attendu. La dernière réunion de cette Banque était le 19 Mars dernier, les responsables s'abstenant de toucher le taux d'intérêt déjà bas de -0,75%. Cependant, ils ont renforcé leur langage d'intervention face à la propagation rapide du coronavirus, notant qu'ils interviendront plus fortement sur le marché FX. Ils ont également ajouté que le franc était encore plus apprécié. Avec les gouvernements du monde entier assouplissant leurs mesures de verrouillage et les données économiques suggérant que les profondes blessures économiques du coronavirus pourraient être derrière nous, nous ne nous attendons pas à ce que cette banque procède à des changements de politique. Après tout, ils ne l'ont pas fait en mars, lorsque toutes les autres banques centrales intensifiaient leurs efforts de relance pour lutter contre les retombées économiques du coronavirus. Cela dit, en gardant à l'esprit que le franc est désormais plus fort qu'il ne l'était lors de la dernière réunion des responsables,

Concernant la Norges Bank, nous ne nous attendons pas non plus à des changements de cette banque. Lors de son dernier meeting, la Norges Bank a abaissé son taux directeur à 0%, les autorités déclarantes qu'elle resterait très probablement à ce niveau pendant un certain temps encore. "Nous n'envisageons pas de nouvelles baisses de taux", a déclaré le gouverneur Olsen dans la déclaration qui l'accompagne. La semaine dernière, les données ont montré que l'inflation globale et l'inflation sous-jacente ont accéléré plus que prévu.

Norges Bank interest rates

Lors de sa dernière réunion, La BoE a maintenu la politique monétaire inchangée, par un vote à l'unanimité sur le taux d’intérêt, alors que sur le programme d'assouplissement quantitatif, le vote était de 7-2 en faveur du maintien du montant des achats inchangé. Les deux dissidents, Saunders et Haskel, ont préféré augmenter l'objectif du stock d'achats d'actifs de 100 milliards de livres sterling supplémentaires. Les responsables notant que le AQ actuel devrait atteindre son objectif au début du mois de juillet, nous sommes presque certains qu'ils augmenteront leurs achats lors de cette réunion, peut-être de 100 milliards de livres sterling supplémentaires, comme les dissidents l'ont suggéré lors de la réunion précédente.Lors de sa dernière réunion, La BoE a maintenu la politique monétaire inchangée, par un vote à l'unanimité sur le taux d’intérêt, alors que sur le programme d'assouplissement quantitatif, le vote était de 7-2 en faveur du maintien du montant des achats inchangé. Les deux dissidents, Saunders et Haskel, ont préféré augmenter l'objectif du stock d'achats d'actifs de 100 milliards de livres sterling supplémentaires. Les responsables notant que le AQ actuel devrait atteindre son objectif au début du mois de juillet, nous sommes presque certains qu'ils augmenteront leurs achats lors de cette réunion, peut-être de 100 milliards de livres sterling supplémentaires, comme les dissidents l'ont suggéré lors de la réunion précédente.

BoE interest rates

Cependant, sachant qu'une telle décision peut être largement attendue, nous ne nous attendons pas à ce qu'elle secoue la livre. Nous pensons que les traders de la GBP se concentreront davantage sur les taux d'intérêt. N'oubliez pas qu'au lendemain de la réunion précédente, le gouverneur de la BoE, Andrew Bailey, et l'économiste en chef Andy Haldane ont déclaré que la Banque se penchait de manière plus urgente sur les taux d'intérêt négatifs. Ainsi, bien qu'ils ne réduisent pas les taux lors de ce rassemblement, il serait intéressant de voir dans quelle mesure ils sont prêts à le faire dans les mois à venir.

S'il y a des discussions intenses en ce qui concerne l'examen des taux d'intérêt négatifs, la livre est susceptible de faire l'objet d'intérêts de vente, mais les traders de la devise peuvent également garder un œil sur les développements et les gros titres entourant le Brexit. Jeudi et vendredi, un sommet des dirigeants de l'UE devrait avoir lieu et nous chercherons des indices sur la distance entre l'UE et le Royaume-Uni pour trouver un terrain d'entente. Cela dit, avant le sommet, lundi, le Premier ministre britannique Johnson rencontrera le président de la Commission européenne, Von der Leyen, et nous pourrons donc avoir un avant-goût des gros titres de cet événement. Les dirigeants européens devraient également discuter du projet de fonds de récupération des coronavirus. La plupart des membres soutiennent le plan, mais les Pays-Bas, l'Autriche, le Danemark et la Suède sont toujours sceptiques. Pour que le plan prenne corps,

Quant aux données de jeudi, lors de la session asiatique, le PIB néo-zélandais pour le premier trimestre et le rapport australien sur l'emploi pour mai seront publiés. Le PIB de la Nouvelle-Zélande devrait s'être contracté de 0,9% en glissement trimestriel après avoir augmenté de 0,5% au cours des trois derniers mois de 2019, ce qui entraînera le taux de glissement annuel à + 0,3% contre +1,8%. Le taux de chômage en Australie devrait atteindre 6,0% en mai contre 7,0% en mai, tandis que la variation nette de l'emploi devrait montrer que l'économie a perdu 125 000 emplois après avoir perdu 594,3 milliers en avril.

 

Enfin, vendredi, les IPC nationaux du Japon pour mai devraient être publiés. Aucune prévision n'est disponible pour le taux directeur, tandis que celui de base devrait avoir augmenté de -0,2% à -0,1% en glissement annuel.

Plus tard dans la journée, nous obtenons des données sur les ventes au détail du Royaume-Uni et du Canada. Le taux global au Royaume-Uni devrait avoir rebondi à + 5,8% en glissement annuel en mai de -18,1%, tandis que le taux directeur devrait avoir progressé à + 4,6% en glissement annuel de -15,2%. En ce qui concerne les chiffres canadiens, les ventes-titres devraient avoir baissé de 15,1% en avril, après avoir baissé de 10,0% en mars, tandis que le taux de base devrait chuter à -12,8% par rapport à -0,4%.

 

Avertissement :

Le contenu que nous produisons ne constitue pas un conseil ou une recommandation d'investissement (ne doit pas être considéré comme tel) et ne constitue en aucun cas une invitation à acquérir un instrument ou un produit financier. Le Groupe d'entreprises de JFD, ses sociétés affiliées, agents, administrateurs, dirigeants ou employés ne sont pas responsables des dommages qui pourraient être causés par les commentaires ou déclarations individuels des analystes de JFD et n'assument aucune responsabilité quant à l'exhaustivité et à l'exactitude du contenu présenté. . L'investisseur est seul responsable du risque de ses décisions d'investissement. Par conséquent, vous devriez demander, si vous le jugez approprié, des conseils professionnels indépendants et pertinents sur l'investissement considéré. Les analyses et commentaires présentés ne tiennent pas compte de vos objectifs d'investissement personnels, circonstances ou besoins financiers. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales pour les analyses financières et doit donc être considéré par le lecteur comme une information marketing. JFD interdit la duplication ou la publication sans approbation explicite.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 83% des comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec la Société. Vous devez vous demander si vous comprenez comment fonctionnent les CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Veuillez lire l'intégralité de  la divulgation des risques .

Copyright 2020 JFD Group Ltd.

WEEKLY FINANCIAL NEWSLETTER
RIGHT INTO YOUR MAILBOX!
SUBSCRIBE TO JFD'S STRATEGIC REPORT

PLUS D'INFORMATIONS SUR LES MARCHÉS