Chargement...
Traders beware!
Avertissement!

Les sites Web frauduleux se présentent souvent comme ayant un lien avec JFD

Veuillez être conscient des sites Web frauduleux se présentant comme des affiliés et / ou des contreparties de JFD. Pour plus d'informations, veuillez consulter la liste des sites Web prétendant avoir une connexion avec JFD.

Plus d'information
by Charalambos Pissouros

REVUE DE LA SEMAINE DU 16 AU 20 Sept : LA FED, LA BOJ, LA BNS, LA NORGES BANK ET LA BOE DÉCIDENT DE LA POLITIQUE MONÉTAIRE

Suite à la décision de la BCE de réduire son taux de dépôt et de relancer son programme d'assouplissement quantitatif, cinq autres banques centrales sont à l'ordre du jour cette semaine: la Fed (USA), la BoJ(Japon), la BNS (Suisse), la Norges Bank (Norvege) et la BoE (Royaume Uni). La Fed devrait abaisser ses taux de 25 points de base. Par conséquent, si tel est le cas, toute l’attention peut être portée sur la façon dont les responsables ont l’intention de progresser. Suite aux récents rapports selon lesquels la BoJ est plus disposée à discuter de nouvelles mesures de relance, il serait intéressant de voir si elle décidera d'agir dès cette semaine. Nous sommes également impatients de savoir si la BNS suivra les traces de la BCE. La Norges Bank est la seule banque à prévoir une hausse, tandis que la BoE devrait rester à l'affût.

Lundi ne sera le jour le moins chargé de la semaine. Le seul indicateur à mentionner est l'indice manufacturier du New York Empire State pour septembre, qui devrait avoir baissé de 4,80 à 4,00.

Mardi, lors de la matinée asiatique, le procès-verbal de la dernière décision politique de la RBA sera disponible. Lors de cette réunion, la Banque a décidé de maintenir les taux d’intérêt au taux record de + 1,00% et a réaffirmé qu’elle continuerait à suivre de près l’évolution de la situation, y compris sur le marché du travail, et à assouplir encore davantage la politique monétaire.

ASX 30-day interbank cash rate futures implied yield curve

Notre avis, c'est que garder la partie "si nécessaire" dans la déclaration a réduit les chances de changement pour octobre et a rendu plus probables novembre et décembre pour le changement de politique. Il semble que le marché partage le même point de vue. Selon la courbe de rendement implicite des contrats à terme sur taux de trésorerie interbancaires à 30 jours de l'ASX, la probabilité d'une réduction en octobre est de 22%, tandis que la probabilité qu'une telle situation se produise en novembre est de 64%. Une coupe de 25 points de base est presque entièrement intégrée dans le prix de décembre. Nous allons donc examiner le procès-verbal pour trouver des indices nous permettant de savoir si les décideurs prévoient effectivement s’abstenir d’agir lors de leur prochaine réunion, ou s’ils sont pressés d’appuyer à nouveau sur le bouton de réduction.

En ce qui concerne les informations de mardi, l'enquête allemande ZEW pour septembre sera publiée ainsi que les taux de production industrielle et manufacturière américains pour le mois août. En ce qui concerne les données allemandes, l'indice des conditions actuelles devrait avoir reculé de -13,5 à -16,0, tandis que l'indice du climat économique devrait passer de -44,1 à -38,0. Aux États-Unis, l'Indice d Production (IP) et l'indice des produits Manufacturiers (MP) devraient avoir rebondi de 0,2% d'un mois à l'autre, après avoir glissé de 0,2% et 0,4% respectivement.

Mercredi, tous les projecteurs seront sur la décision du FOMC (Federal Open Market Committee). Ce sera une des « grandes réunions », où, outre la décision, la déclaration et la conférence de presse du président Powell, nous aurons également des projections économiques actualisées, y compris un nouveau "graphique à points".

Fed funds futures market interest rate expectations

Le 6 Septembre le président de la Fed, M. Powell, a répété ce qu’il avait déclaré à Jackson Hole, à savoir que le Comité "agirait comme il convient" pour maintenir l’expansion économique sur la bonne voie. Selon les contrats à terme de la Fed, la probabilité d’une telle action est actuellement de 85%. Ainsi, si tel est le cas, toutes les lumières se tourneront pour indiquer la manière dont les responsables ont l'intention d'aller de l'avant. En juin, le point médian de leurs projections de taux d’intérêt pour 2019 ne laissait présager aucune hausse cette année. Cela dit, 8 membres sur 17 étaient en faveur d’un taux plus bas. Un membre a voté pour une réduction, tandis que les sept autres ont appuyé le cas de deux autres membres. Depuis lors, le Comité a réduit les taux en juillet et, comme nous l’avons déjà noté, il devrait en proposer un autre lors de cette réunion.

 En ce qui concerne les indicateurs économiques de mercredi, nous disposons des données d'inflation pour le mois d'août du Royaume-Uni et du Canada. Au Royaume-Uni, les taux directeurs et les taux de base devraient avoir baissé à + 1,9% en glissement annuel et à 1,7% en glissement annuel, contre + 2,1% et + 1,9% respectivement. Cela étant dit, à moins de divergences majeures par rapport aux prévisions, les traders de la livre sterling devraient accorder une plus grande attention aux audiences de la Cour suprême sur le point de savoir si la suspension du Parlement était légale ou non. Au Canada, le taux de l'IPC (l’indicateur des prix à la consommation) global devrait rester inchangé à + 2,0% sur un an, mais aucune prévision n'est disponible pour le taux de base. Les IPC finaux de la zone euro, ainsi que les permis de construire et les constructions de nouveaux logements aux États-Unis, tous pour le mois d’août, sortent également.

Jeudi, quatre autres banques centrales décident des taux d’intérêt. Pendant la journée asiatique, nous avons la BoJ, alors que plus tard dans la journée, c'est au tour de la BNS, de la Norges Bank et de la BoE.

Débutant avec la BoJ, lors de leur dernière réunion, les décideurs japonais ont maintenu une nouvelle fois leur politique ultra souple et ont maintenu la directive prospective selon laquelle les taux extrêmement bas actuels de taux d'intérêt resteront probablement inchangés «au moins jusqu'au printemps 2020». La Banque a également ajouté qu'elle "n'hésitera pas à prendre des mesures d'assouplissement supplémentaires s'il est plus probable que la dynamique en vue de la réalisation de l'objectif de stabilité des prix soit perdue".

Japan CPIs inflation

Les préoccupations concernant la situation de l'économie mondiale ont augmenté depuis lors, tandis que tous les indicateurs d'inflation japonais sont restés bien en deçà de l'objectif de 2% fixé par la Banque. De plus, des rapports récents ont indiqué que la Banque était désormais plus ouverte pour discuter de la possibilité d'un nouvel assouplissement cette semaine. Ainsi, tout l’attention sera portée à la question de savoir s’ils décideront d’agir dès cette réunion et, le cas échéant, quels outils ils utiliseront. La Banque a la possibilité de réduire les taux à court terme plus loin sur le territoire négatif, de réduire l'objectif de rendement à 10 ans, d'augmenter le rythme d'achat d'actifs ou d'utiliser une combinaison de ces mesures.

Passons maintenant la balle à la BNS (Suisse). La grande question qui se pose est de savoir si cette banque suivra les traces de la BCE et baissera les taux d’intérêt plus loin dans le sens négatif, ou si elle préférerait attendre de voir si les tensions entre les États-Unis et la Chine s’apaiseraient plus loin, réduisant ainsi la demande pour le franc suisse la valeur refuge.

Passant du cas de la Suisse à la Norvège, la Norges Bank est la seule banque à l’agenda qui devrait relever ses taux directeurs. Les dernières données sur l'inflation ont montré que l'IPC global avait ralenti de +1,9% à +1,6% en glissement annuel, tandis que le taux de base avait reculé de +2,3% à 2,2%. Cela a peut-être suscité des doutes quant à la capacité des décideurs politiques à appuyer sur le bouton de la relance lors de cette réunion, mais nous prévoyons qu'ils n’hésiteront pas. Nous anticipons toujours le cas pour une relance durant la semaine. Nous basons notre opinion sur le fait que, malgré le ralentissement, l'inflation globale est conforme aux dernières prévisions de la Banque. Oui, le taux directeur est inférieur à l'estimation respective de + 2,3%, mais il reste néanmoins supérieur à l'objectif de 2,0% fixé par la Banque. Nous accorderons également une attention particulière aux projections de la trajectoire des taux de la Banque.

Norges Bank interest rates

Enfin, nous avons la BoE (Royaume Uni) , mais nous ne prévoyons aucun changement de la part de cette banque. Lors de sa dernière réunion, la Banque a décidé de maintenir sa politique monétaire inchangée et a maintenu son point de vue selon lequel, sous réserve d'un bon déroulement du Brexit, il serait approprié de relever les taux d'intérêt de manière progressive et dans une mesure limitée, de manière à ramener l'inflation de manière durable à l'objectif de 2%. Sachant que les députés britanniques ont réussi à adopter une loi qui oblige le gouvernement à demander un nouveau délai pour le Brexit, ainsi que le dernier PIB qui a apaisé les craintes d'une récession de l'économie britannique, nous ne pensons pas que la Banque abandonne sa tendance à la hausse lors de cette réunion, malgré le ralentissement potentiel de l'inflation mercredi. Nous nous attendons à une réitération des prévisions, et comme il n’y a pas de conférence de presse pour accompagner la décision, nous ne prévoyons aucune réaction majeure du marché.

En ce qui concerne les données de jeudi, le PIB de la Nouvelle-Zélande pour le deuxième trimestre devrait avoir ralenti pour passer de + 0,6% à + 0,4% d’un trimestre à l’autre, ce qui réduira le taux de glissement annuel à + 2,0% à partir de + 2,5%, tandis que le rapport sur l'emploi en Australie pour août est prévu pour montrer que le taux de chômage a augmenté de + 5,2% à + 5,3% et que le changement de l’emploi a ralenti à 10,0k de 41,1k en juillet. Plus tard dans la journée, les ventes au détail d'août et principales britanniques devraient avoir diminué de 0,2% en glissement mensuel après avoir augmenté du même pourcentage en juillet.

Enfin, vendredi, nous recevrons les IPC (Indices des Prix à la consommation) nationaux du Japon pour août et, plus tard dans la journée, les ventes au détail du Canada pour juillet. Le taux de référence de l'IPC japonais n'est pas disponible, mais le taux de base devrait avoir reculé de 0,5% à +0,5% en glissement annuel. En ce qui concerne les données canadiennes, les ventes totales devraient avoir progressé de 0,6% en glissement mensuel, après avoir stagné en juin, tandis que le taux directeur devrait avoir reculé à + 0,4% en glissement de passé de 0,9%.

Note : traduit de la version anglaise.

Avertissement:

Le contenu que nous produisons ne constitue pas un conseil ou une recommandation d'investissement (ne doit pas être considéré comme tel) et ne constitue en aucun cas une invitation à acquérir un instrument ou un produit financier. Le groupe de sociétés de JFD, ses sociétés affiliées, mandataires, administrateurs, dirigeants ou employés ne sont pas responsables des dommages pouvant être causés par les commentaires individuels ou déclarations de la part des analystes de JFD et n'assument aucune responsabilité quant à l'exhaustivité et à l'exactitude du contenu présenté. . L'investisseur est seul responsable des risques liés à ses décisions d'investissement. Par conséquent, vous devriez solliciter, si vous estimez approprié, des avis professionnels indépendants et pertinents sur l’investissement considéré. Les analyses et commentaires présentés ne tiennent pas compte de vos objectifs d’investissement personnels, situation financière ou besoins. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales en matière d'analyse financière et doit donc être considéré par le lecteur comme une information marketing. JFD interdit la duplication ou la publication sans approbation explicite.

75% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu'ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Veuillez lire l'intégralité de  la divulgation des risques.

WEEKLY FINANCIAL NEWSLETTER
RIGHT INTO YOUR MAILBOX!
SUBSCRIBE TO JFD'S STRATEGIC REPORT

PLUS D'INFORMATIONS SUR LES MARCHÉS