Chargement...
Traders beware!
Avertissement!

Les sites Web frauduleux se présentent souvent comme ayant un lien avec JFD

Veuillez être conscient des sites Web frauduleux se présentant comme des affiliés et / ou des contreparties de JFD. Pour plus d'informations, veuillez consulter la liste des sites Web prétendant avoir une connexion avec JFD.

Plus d'information
by Charalambos Pissouros

CETTE SEMAINE : 29/6 – 3/7 : COMPTE RENDU DE LA FED ATTENTION LE NFP SERA ATTENDU JEUDI

La Riksbank annoncera sa politique monétaire ou aucune annonce choque et annoncée mais nous essayerons de comprendre quels seraient les mesures de relance envisageaient par la banque Suédoise. Les investisseurs sont également susceptibles d'accorder une attention particulière au compte rendu de la réunion du FOMC et au rapport sur NFP (l'emploi aux États-Unis) du mois de juin, alors qu'ils envisagent de nouveaux assouplissements des politiques de la Fed.

Lundi nous n'obtenons les IPC préliminaires de l'Allemagne du mois de juin ainsi que les permis de construire du Canada du mois de mai et les ventes de biens immobiliers aux États-Unis aussi pour le mois de mai. Le taux de l'IPC devrait rester inchangé à + 0,6% en annuel, tandis que celui de l'IPCH devrait remonter à + 0,6% annuel de + 0,5%. Cet IPC allemand, en corrélation avec celui de l’ensemble de la zone EU (attendu mardi prochain) et donc un indicateur qui permet d’anticiper celui de la zone dans son ensemble à la hausse.

En ce qui concerne les permis de construction du Canada, aucune prévision n'est disponible au regard des permis de construction canadien, alors que les ventes les ventes de biens immobiliers américains devraient avoir rebondi de 19,7% au mois de mai après avoir baissé de 21,8% en avril.

Mardi, pendant la matinée asiatique, nous recevons les données économiques du Japon. Le taux de chômage devrait s'élever à + 2,8% en mai, tandis que le ratio emplois-applications devrait baisser à 1,23 contre 1,32. Les données préliminaires sur la production industrielle devraient montrer une nouvelle baisse au mois de mai, mais à un rythme plus lent qu'en avril. Plus précisément, la production industrielle devrait avoir baissé de 5,6% après avoir chuté de 9,8%.

De la Chine, nous obtenons les PMI manufacturiers et non manufacturiers officiels du mois de juin. L'indice manufacturier devrait avoir glissé à 50,4 contre 50,6, alors qu'aucune prévision n'est disponible pour les données non manufacturières. Un nouveau mois d'expansion serait une bonne nouvelle, mais nous doutons que ces annonces s'avèrent être les moteurs de la relance. Après la nouvelle flambée d'infections par le coronavirus en Chine, les marchés pourraient préférer attendre les données du mois de juillet. Il serait intéressant de voir si des mesures plus restrictives seront appliquées et si celles-ci se traduiront par un deuxième coup porté à la deuxième économie mondiale.

China manufacturing and non-manufacturing PMIs

Avant l'ouverture des marchés européens, nous recevrons le PIB final du Royaume-Uni du premier trimestre qui devrait confirmer la contraction de 2,0% en glissement trimestriel. Il serait possible que ça ne passe inaperçue aillant déjà reçu les données préliminaires, le PIB mensuel d'avril indiquant une contraction de 20,4%.

Les IPC préliminaires de la zone euro pour le mois de juin seront également publiés. Le taux directeur devrait rester inchangé à + 0,1% en glissement annuel, alors qu'aucune prévision n'est disponible pour le taux de base qui, en mai, s'établissait à + 0,9% en glissement annuel. Lors de sa dernière réunion, la BCE a décidé d'augmenter son programme d'achat d'urgence en cas de pandémie (PEPP) de 600 milliards d'euros pour un total de 1350 milliards d'euros, prolongeant ainsi l'horizon des achats « jusqu'au moins fin juin 2021 » pour ramener l'inflation à son objectif de manière durable. En plus de cela, la semaine dernière, la BCE a annoncé qu'elle offrirait des prêts en euros aux banques centrales en dehors de la zone euro.

German vs Eurozone CPIs inflation

Les PMI préliminaires du mois de juin se sont révélées meilleurs que prévu, mais avec un indice composite inférieur voire en risque de récession de 50.  Si l’on combine les PMIs aux deux taux d'inflation qui stagnent en deçà de l'objectif de la Banque 2%, il est fort probable que de nouveaux assouplissements soit envisagés par la BCE.

Plus tard dans la journée, nous avons le PIB mensuel du Canada du mois d’avril et l'indice américain de confiance des consommateurs CB du mois de juin. Le PIB du Canada devrait s'être contracté de 12,0% après une détérioration de 7,2% en mars, tandis que l'indice CB américain devrait s'élever à 91,6 contre 86,6.

Mercredi, l’événement principal sera le compte rendu de la dernière réunion du FOMC. Le Comité a décidé de maintenir les taux d'intérêt inchangés et a noté qu'ils continueraient à augmenter les achats d'obligations et de titres adossés à des créances hypothécaires "au moins au rythme actuel", ce qui suggère que les achats peuvent à nouveau s'accélérer si cela est jugé nécessaire. Le FOMC a déjà annoncé des ajustements de ses achats d'obligations quelques jours après la réunion, élargissant la gamme des actifs éligibles pour inclure toutes les obligations de sociétés américaines. En plus de cela, lors de son allocution devant le Congrès, Powell a déclaré qu'il y avait une « probabilité raisonnable » qu'un soutien politique plus important soit nécessaire. Cela pourrait créer le stimulus tandis que le dollar et d'autres valeurs refuges pourraient subir des pressions de vente.

Plus tôt dans la journée, pendant la matinée européenne, la Riksbank. Lors de sa dernière réunion, elle a maintenu de poursuivre ses achats d'obligations d'État et hypothécaires jusqu'à fin septembre 2020 et de laisser le taux repo inchangé à 0,0%. Après la réunion, les données du PIB ont montré que l'activité économique a ralenti à + 0,1% au trimestre 1 contre + 0,2%, mais c'était à un moment où les attentes pointaient vers une contraction de 0,6%. Les dernières données d'inflation ont montré que les taux de l'IPC et du CPIF ont rebondi à 0,0% en glissement annuel en mai de -0,4%, tandis que la mesure de base du CPIF a montré que l'inflation sous-jacente a rebondi de +1,0. Par conséquent, bien que nous n'obtenions aucun changement de politique lors de cette réunion, il serait intéressant de voir si les données du PIB meilleures que prévu et le rebond de l'inflation déclencheraient une discussion en ce qui concerne la réduction des AQ.

Sweden CPIs inflation

Concernant la journée de mercredi et les données économiques, pendant la matinée asiatique, nous avons l'enquête Tankan du Japon pour le T2 et le PMI manufacturier de Caixin en Chine pour le mois de juin. Au Japon, les indices des grands fabricants et des non-fabricants devraient avoir baissé à -31 et -18 de -8 et +8 respectivement, tandis que le Caixin PMI de la Chine devrait avoir glissé à 50,5 de 50,7.

Lors de la session de l'UE, nous obtenons les PMI manufacturiers finaux pour juin de la zone euro et du Royaume-Uni, mais comme c'est toujours le cas, ils devraient confirmer leurs estimations préliminaires.

Plus tard dans la journée, des États-Unis, avant le compte rendu de la Fed, nous recevons le rapport sur l'emploi d'ADP du mois de juin. Le secteur privé devrait avoir gagné 3 millions d'emplois après en avoir perdu 2,76 millions en mai.  Les prévisions pour le NFP se situent actuellement à 3,07 millions. Cependant, bien que l'ADP soit un indice majeur il n’en reste pas moins peu fiable, le mois dernier, lorsque l'ADP indiquait 2,76 millions de pertes d'emplois, le rapport officiel sur l'emploi a montré que les NFP ont augmenté de 2,51 millions. Le PMI manufacturier final Markit et l'indice ISM manufacturier, tous deux pour le mois de juin, devraient également être publiés. L'indice Markit final devrait confirmer son estimation préliminaire, tandis que celui de l'ISM devrait passer de 43,1 à 49,0.

ADP vs NFP employment reports

Jeudi, c’est le NFP qui sera à l’honneur. En effet, cet indicateur généralement publié le vendredi, sera avancé d’une journée car vendredi sera férié dû au jour de l’indépendance américain. La masse salariale non agricole devrait avoir augmenté de 3,07 millions après avoir augmenté de 2,51 millions en mai, tandis que le taux de chômage devrait tomber à 12,3% contre 13,3%. Le salaire horaire moyen devrait avoir baissé de 0,6% après une baisse de 1,0%, ce qui, à moins d'écarts majeurs par rapport aux données économiques du mois précédent, fera baisser le taux de glissement annuel à 6,3%. Ce serait une évolution encourageante car elle montrerait que l'économie américaine est sur la voie de la reprise, malgré les cas d’infections du coronavirus qui continuent d'augmenter à un rythme rapide. Un bon rapport sur les emplois US, combiné à la volonté de la Fed de faire plus afin de stimuler l'économie américaine, pourrait s'avérer positif pour le marché boursier et, contradictoirement, négatif pour le dollar américain, qui a servi de valeur refuge au lendemain de l’épidémie de coronavirus.

US unemployment rate

Jeudi nous attendrons aussi l'IPP de la zone euro du mois de mai et la balance commerciale du Canada du mois en cours. Le taux PPI de la zone euro devrait encore reculer dans le territoire négatif, à -4,8% en glissement annuel, tandis que le déficit commercial du Canada devrait se réduire à 2,25 milliards CAD contre 3,25 milliards.

Enfin, vendredi, les marchés américains seront fermés pour célébrer le jour de l'indépendance.

En ce qui concerne les données économiques, au cours de la matinée asiatique, les ventes au détail de l'Australie pour le mois de mai et le PMI des services chinois Caixin pour le mois de juin seront publiés. Les ventes au détail de l'Australie devraient avoir rebondi de 16,3% après avoir chuté de 17,7% en avril, alors qu'aucune prévision n'est disponible pour l'indice chinois Caixin. Plus tard dans la journée, nous aurons les services finaux et les PMI composites du mois de juin de la zone euro et du Royaume-Uni. Comme toujours, les attentes concernent la confirmation des estimations initiales.

 

Avertissement :

Le contenu que nous produisons ne constitue pas un conseil ou une recommandation d'investissement (ne doit pas être considéré comme tel) et ne constitue en aucun cas une invitation à acquérir un instrument ou un produit financier. Le Groupe d'entreprises de JFD, ses sociétés affiliées, agents, administrateurs, dirigeants ou employés ne sont pas responsables des dommages qui pourraient être causés par les commentaires ou déclarations individuels des analystes de JFD et n'assument aucune responsabilité quant à l'exhaustivité et à l'exactitude du contenu présenté. L'investisseur est seul responsable du risque de ses décisions d'investissement. Par conséquent, vous devriez demander, si vous le jugez approprié, des conseils professionnels indépendants pertinents sur l'investissement considéré. Les analyses et commentaires présentés ne tiennent pas compte de vos objectifs d'investissement personnels, circonstances ou besoins financiers. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales pour les analyses financières et doit donc être considéré par le lecteur comme une information marketing. JFD interdit la duplication ou la publication sans approbation explicite.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 83% des comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec la Société. Vous devez vous demander si vous comprenez comment fonctionnent les CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Veuillez lire l'intégralité de  la divulgation des risques .

Copyright 2020 JFD Group Ltd.

WEEKLY FINANCIAL NEWSLETTER
RIGHT INTO YOUR MAILBOX!
SUBSCRIBE TO JFD'S STRATEGIC REPORT

PLUS D'INFORMATIONS SUR LES MARCHÉS