Chargement...
Traders beware!
Avertissement!

Les sites Web frauduleux se présentent souvent comme ayant un lien avec JFD

Veuillez être conscient des sites Web frauduleux se présentant comme des affiliés et / ou des contreparties de JFD. Pour plus d'informations, veuillez consulter la liste des sites Web prétendant avoir une connexion avec JFD.

Plus d'information
by Charalambos Pissouros

Perspectives hebdomadaires: 23 mars - 27 mars: Les PMI pourraient montrer les dommages économiques du Coronavirus

Cette semaine encore, les investisseurs devraient garder en ligne de mire les gros titres sur la propagation exponentielle du coronavirus plus que les annonces officielles. Mais nous examinerons les PMI préliminaires du mois de mars, car ils pourraient révéler la gravité des dommages causés sur l’activité économique mondiale. Nous avons également une réunion de la BoE, La banque ayant déjà décidé de réduire par 2 les taux ce mois-ci, nous ne nous attendons pas à ce qu'elles réduisent davantage les taux, du moins pas dans l'immédiat.

Lundi semble être une journée plutôt légère en annonces économiques et en événements programmés.

Cependant, les investisseurs devraient se tenir en haleine quant aux nouvelles sur le coronavirus davantage que sur les informations officielles du marché. Avec à la fois de nouveaux cas infectés et de nouveaux décès atteignant des records chaque jour, combiné avec les mesures politiques de confinement que chacun des pays appliquent, tout porte à croire que le pire est à venir. Par conséquent, malgré le rebond des titres que nous avons vu jeudi et lors des sessions asiatiques et européennes de vendredi, les investisseurs pourraient être plus que disposés à nouveau à un "risk off" sur les actifs à risque et à chercher des valeurs refuges, comme le billet vert. En effet, les marchés américains ont clôturé dans le rouge vendredi, le sentiment négatif se répercutant sur la session asiatique aujourd'hui.

Virus new cases and deaths on a day by day basis, Major global stock indices performance

Pourquoi nous attendons nous à ce que le dollar américain continue de surperformer?

C'est parce qu'il semble être la valeur refuge dans des conditions extrêmement turbulentes. L'indice de volatilité CBOE (le VIX, ou «indice de peur») se situant légèrement en dessous du pic de la crise de 2008, indiquant très clairement une zone de turbulente. Dans un écosystème à effet de levier, les acteurs du marché peuvent continuer à liquider leurs positions partout, même dans des valeurs refuges comme l'or, afin de couvrir les pertes et les appels de marge résultant de la détention d'actifs plus risqués, comme les actions et les devises liées au risque. Seule l'annonce globale de la fabrication d'un vaccin et la distribution massive de celui-ci, pourrait inverser cette tendance. 

USD weekly performance G10 currencies, CBOE VIX index

Mardi, au cours de la matinée européenne, nous obtenons les publications préliminaires de fabrication et de services de plusieurs pays de la zone euro dans son ensemble. L'indice manufacturier de la zone euro devrait chuter passer de 49,2 à 39,0, tandis que celui des services devrait chuter de 52,6 à 38,4. Cela conduira l'indice composite de 51,6 à 37,8.

Eurozone PMIs vs GDP yoy

Nous obtenons également des PMI préliminaires pour le mois de mars du Royaume-Uni, mais aucune prévision n'est actuellement disponible. Les commandes de tendance industrielle CBI du pays pour le mois sortent également et les prévisions indiquent une baisse supplémentaire dans le territoire négatif. Plus précisément, cet indice devrait avoir glissé à -30 contre -18 en février.

Plus tard dans la journée, nous obtenons les PMI préliminaires américains pour mars. L'indice manufacturier devrait avoir baissé à 43,0 contre 50,7, tandis que celui des services devrait avoir glissé à 42,0 contre 49,4. Les ventes immobilières pour le mois de février devraient également être publiées et les prévisions indiquent une baisse de 2,3% mensuelle après une augmentation de 7,9% en janvier.

Le fait que tous les PMI devraient avoir chuté significativement dans le territoire de contraction n'est pas une surprise et de tels baisses ne sont pas forcément une preuve qui constitueront les mouvements majeurs du marché cette fois-ci. Avec la propagation fulgurante du virus en dehors de la Chine au cours du mois de mars, les investisseurs sont déjà préparés aux conséquences économiques au cours du premier trimestre de l'année. La grande question est de savoir si les dommages vont s'aggraver au cours du deuxième trimestre. Comme aucun vaccin n'est encore prêt à être distribué, les états sont susceptibles de maintenir, voire de durcir, les mesures de confinement, ce qui pourrait inévitablement continuer de nuire à l'activité économique.

Mercredi, dans la matinée asiatique, une réunion de la RBNZ était prévue. Cependant, étant donné que la Banque a décidé d'agir avant cette réunion, réduisant son taux d'intérêt de référence de 75 points de base lundi dernier, elle a été annulée. Nous obtenons bien la balance commerciale du pays pour le mois de février, mais aucune prévision n’est actuellement disponible.

Au cours de la matinée européenne, nous recevons l'enquête Ifo allemande du mois de mars. Les indices actuels d'évaluation et d'anticipations devraient avoir baissé à 93,6 et 81,8 contre 99,0 et 93,2, ce qui devrait faire chuter l'indice du climat des affaires à 87,5 au lieu de 96,0. Les conditions actuelles de ZEW et les indices du sentiment économique du mois ayant chuté plus que prévu la semaine dernière, nous ne serions pas surpris si les impressions Ifo manquaient également leurs estimations.

Ifo vs ZEW surveys

Au Royaume-Uni, nous obtenons des données de l'inflation du mois de février. Les taux globaux et de base de l'IPC devraient avoir baissé à +1,6% en glissement annuel et +1,5% en glissement annuel, contre +1,8% et +1,6% respectivement. Dans une tentative coordonnée de prévenir une récession économique mondiale, les banques centrales et les gouvernements ont intensifié leurs efforts de relance. Plus précisément, la BoE a abaissé les taux le 11 mars de 50 points de base à 0,25%, et les a encore réduits jeudi dernier, de 0,25% à 0,1%, ce qui a également relancé les assouplissements quantitatifs. Ainsi, il serait intéressant de voir si le ralentissement de l'inflation sera la cerise sur le gâteau pour que la Banque ramène ses taux à zéro le lendemain, bien que notre propre opinion soit de ne pas réduire davantage lors de cette réunion.

UK CPIs inflation rates

Aux États-Unis, les commandes de biens durables pour février devraient être validées. Les taux de référence et de base devraient avoir baissé respectivement à -0,8% et -0,3%, contre -0,2% et + 0,8%. L'argument en faveur de la baisse des taux des biens durables est soutenu par le sous-indice des nouvelles commandes du PMI manufacturier ISM pour le mois en cours, qui a glissé à 49,8 contre 52,0.

Jeudi, l'événement principal pourrait être la décision de politique monétaire de la BoE. Comme nous l'avons déjà mentionné, il serait intéressant de voir si la Banque décidera de ramener les taux à zéro. Cependant, la Banque ayant déjà baissé ses taux deux fois ce mois-ci et signalant également une relance des assouplissements quantitatifs, nous ne nous attendons pas à ce que les autorités réduisent à nouveau. Nous pensons qu'ils n'agiront pas tout de suite et attendront certainement le maximum pour garder, raison gardée, de la marge si nécessaire.

BoE interest rates

Nous avons également les ventes au détail au Royaume-Uni du mois de février. Les ventes au gros devraient avoir ralenti à + 0,2% par rapport à + 0,9%, tandis que les ventes de base devraient avoir baissé de 0,1% par rapport à 1,6% en janvier. De telles impressions laisseront le taux de glissement annuel inchangé à + 0,8%, tandis qu'elles repousseront le noyau juste d'un cran, à + 1,1% en glissement annuel de +1,2%. Cela dit, en gardant à l'esprit que le taux de glissement annuel du moniteur de ventes au détail BRC a glissé à -0,4% au lieu de 0,0%, nous considérerions les risques des prévisions officielles de ventes au détail comme orientés à la baisse.

UK retail sales

Des États-Unis, nous obtenons le PIB final pour le quatrième trimestre, qui devrait confirmer sa deuxième estimation, à savoir que l'économie américaine a progressé de 2,1% au dernier trimestre 2019 SAAR. Sauf écart majeur par rapport aux prévisions, nous nous attendons à ce que cette version passe inaperçue. Après tout, nous avons des modèles montrant comment l'économie a performé au cours du premier trimestre de cette année, au cours duquel l'épidémie de coronavirus s'est produite et, par conséquent, les investisseurs pourraient être plus intéressés par les données concernant cette période. Étonnamment, le modèle GDPNow de la Fed d'Atlanta indique un taux de croissance trimestrielle SAAR de 3,1%, mais le New York Nowcast suggère un ralentissement trimestriel à 1,4% SAAR. Compte tenu de la turbulence de ce trimestre, nous nous tournons vers le modèle de New York, mais dans tous les cas, nous devrons attendre les données réelles pour confirmer si et combien l'économie a souffert.

Vendredi, pendant la matinée asiatique, le Japon publie les IPC de Tokyo pour mars. Aucune prévision n'est actuellement disponible pour le taux directeur, mais celui de base devrait avoir baissé à +0,4% en glissement annuel par rapport à +0,5%.

Plus tard dans la journée, aux États-Unis, nous obtenons des données sur les revenus et les dépenses des particuliers pour février, parallèlement au taux de base PCE en glissement annuel pour le mois. Le revenu personnel devrait avoir ralenti à + 0,4% par rapport à + 0,6%, ce qui est soutenu par la baisse du taux horaire moyen du salaire horaire pour le mois, tandis que les dépenses personnelles devraient avoir augmenté de + 0,2% mensuellement, au même rythme qu'en janvier. Cela dit, sachant que les ventes au détail du mois ont baissé de 0,5%, nous pensons que les risques entourant les prévisions de dépenses sont orientés à la baisse. En ce qui concerne le taux de base du PCE en glissement annuel, il devrait avoir grimpé de +1,6% en glissement annuel de +1,6%.

US CPIs vs core PCE yoy inflation

Avertissement

Le contenu que nous produisons ne constitue pas un conseil ou une recommandation d'investissement (ne doit pas être considéré comme tel) et ne constitue en aucun cas une invitation à acquérir un instrument ou un produit financier. Le Groupe d'entreprises de JFD, ses sociétés affiliées, agents, administrateurs, dirigeants ou employés ne sont pas responsables des dommages qui pourraient être causés par les commentaires ou déclarations individuels des analystes de JFD et n'assume aucune responsabilité quant à l'exhaustivité et à l'exactitude du contenu présenté. L'investisseur est seul responsable du risque de ses décisions d'investissement. Par conséquent, vous devriez demander, si vous le jugez approprié, des conseils professionnels indépendants et pertinents sur l'investissement considéré. Les analyses et commentaires présentés ne tiennent pas compte de vos objectifs de placement personnels, de votre situation financière ou de vos besoins. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales pour les analyses financières et doit donc être considéré par le lecteur comme une information marketing. JFD interdit la duplication ou la publication sans approbation explicite.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 76% des comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec la Société. Vous devez vous demander si vous comprenez comment fonctionnent les CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Veuillez lire l'intégralité de la divulgation des risques.

Copyright 2020 JFD Group Ltd.

WEEKLY FINANCIAL NEWSLETTER
RIGHT INTO YOUR MAILBOX!
SUBSCRIBE TO JFD'S STRATEGIC REPORT

PLUS D'INFORMATIONS SUR LES MARCHÉS