Chargement...
Traders beware!
Avertissement!

Les sites Web frauduleux se présentent souvent comme ayant un lien avec JFD

Veuillez être conscient des sites Web frauduleux se présentant comme des affiliés et / ou des contreparties de JFD. Pour plus d'informations, veuillez consulter la liste des sites Web prétendant avoir une connexion avec JFD.

Plus d'information
by Charalambos Pissouros

Perspectives hebdomadaires: Nov 04 - Nov 08: Décisions de la RBA et de la BoE, Rapports sur les emplois en Nouvelle-Zélande et au Canada

Cette Semaine toute l'attention sera sur La Banque de Réserve Australienne et la Banque d'Angleterre. Elles font en effet suite à la semaine dernière à l'annonce des politiques monétaire de la FED, de la Banque du Canada et de la Banque du Japon. L’atmosphère général étant orientée sur des réductions de taux d'intérêts, nous essayerons de déceler les signes précurseurs des politiques qu'elles envisageront d'appliquer. Nous attendons aussi pour cette semaine, les chiffres de l'emploi en Nouvelle-Zélande et au Canada.

Lundi peu d’annonces sont attendu, les seuls indicateurs à mentionner étant le dernier PMI manufacturier de la zone euro pour le mois d’octobre, qui devrait confirmer son estimation préliminaire de 45,7 et le PMI sur la construction du Royaume-Uni aussi pour le mois d’octobre, qui devrait atteindre 44, gagnant 0,7. Le PMI manufacturier passant de 48,3 à 49,6 nous indique en effet que le PMI de la construction s’est sans doute renforcé aussi.

Mardi, au cours de la matinée asiatique, la Banque australienne (RBA) décidera de la politique monétaire. Lors de sa réunion d'octobre, la Banque a décidé de réduire les taux d'intérêt de 25 points de base, pour atteindre un nouveau record de 0,75%, et a réaffirmé qu'elle continuerait de suivre l'évolution de la situation, y compris sur le marché du travail, et d'assouplir davantage sa politique, le cas échéant.

RBA interest rates

Depuis la publication du rapport de l’emploi du mois du mois de septembre, le taux de chômage a reculé à passant de 5,2% à 5,3%, un pas dans la direction souhaitée mais loin de la barre des 4,5% que la RBA se fixe. Le But étant de lutter contre les pressions inflationnistes. Les indices des prix à la consommation pour le troisième trimestre ont montré que le taux nominal a augmenté de 1,6% en glissement annuel, tandis que le taux moyen ajusté est resté stable à 1,6% en glissement annuel. Avec des taux inférieurs à la limite inférieure de la fourchette d’inflation fixée par la Banque (2-3%) et un taux de chômage encore nettement supérieur à 4,5%, les investisseurs envisagent que de nouvelles décisions d’assouplissement seront prisent. Toutefois, selon la courbe de rendement implicite des contrats à terme sur taux de trésorerie interbancaires à 30 jours de l’ASX, ils ne tiennent pas pleinement compte d’une nouvelle réduction de 25 points de base pour cette année et l’année suivante. Cela dit, il y a 90% de chances pour une réduction d'un quart de point en juin se produise. Ainsi, bien qu'aucune action ne soit attendue lors de cette réunion, écouterons attentivement la déclaration des indices permettant de déceler si la Banque reste disposée à agir de nouveau suggérant que le choix d’intervenir arrive plus rapide que prévu.

Mardi, au cours de la journée européenne, le PMI des services britanniques devrait avoir quelque peu augmenté, passant de 49,5 à 49,8, tandis que l'indice américain non manufacturier ISM devrait passer de 52,6 à 53,2 plus tard dans la journée. Aux États-Unis, nous obtenons également les services finaux et les PMI composites pour octobre, mais comme toujours, ils devraient confirmer leurs estimations préliminaires.

Fed funds futures market vs FOMC interest rate expectations

La semaine dernière, la FED a décidé de réduire les tarifs de 25 points de base supplémentaires, mais a indiqué qu'elle envisageait de rester en retrait pour le moment, à moins que la situation tourne en rond. Néanmoins, les investisseurs ne sont en grande partie convaincus que la Fed ne cessera de réduire ses taux. Même si le NFP est meilleur que prévu, la FED n’a aucune intention de relâcher sa politique, elle prévoit toujours une autre réduction qui est annoncé pour le mois de juin prochain. C’est peut-être dû au fait que le PMI manufacturier ISM soit resté en contraction.

Mercredi, en début de journée asiatique, les chiffres sur l’emploi de la Nouvelle-Zélande du troisième trimestre seront publiés. Le taux de chômage devrait avoir légèrement augmenté, passant de 3,9% à 4,1%, alors que la variation de l'emploi aurait ralenti pour passer de + 0,8% à + 0,3% d’un trimestre à l’autre. L'indice des coûts de main-d'œuvre devrait également avoir ralenti, de 0.8% à + 0,6% d’un trimestre à l’autre.

New Zealand unemployment rate

La dernière réunion de la Banque de Réserve de la Nouvelle Zélande (RBNZ) s’est tenue le 25 septembre dernier. À ce moment-là, les responsables avaient décidé de maintenir les taux d'intérêt inchangés à 1%, tout en maintenant leur biais d'assouplissement, sans toutefois donner à penser que la réduction de novembre serait une bonne chose, malgré les attentes élevées du marché. Le Comité a convenu que les nouveaux chiffres depuis le mois d’août ne justifiaient pas un changement important de perspectives politiques et a ajouté qu'il restait encore place à des mesures de relance budgétaire et monétaire. Les derniers chiffres de l’IPC ont montré que le taux en glissement annuel avait diminué de 1,7% à 1,5%, tout en restant au-dessus de la dernière prévision de la RBNZ pour le trimestre, qui est de 1,3%. Cependant, les investisseurs sont convaincus à 52% que la banque réduira les taux lors de sa prochaine réunion. Ainsi, un faible rapport sur l’emploi est susceptible de faire augmenter ce pourcentage.

Plus tard dans la journée, nous aurons les services finaux et les PMI composites de la zone euro pour le mois d’octobre, ainsi que les ventes au détail du mois de septembre. Comme à l'accoutumée, les PMI devraient confirmer leurs chiffres préliminaires, tandis que les ventes au détail devraient avoir ralenti atteignant 0,1% en glissement contre + 0,3%.

Jeudi, ce sera au tour de la banque centrale Britannique de donner son avis sur sa politique monétaire. La dernière réunion étant passée largement inaperçue, la Banque gardant sa politique inchangée comme prévu en attendant de voir plus clair sur un bon Brexit. Une augmentation des taux d'intérêt à un rythme progressif serait appropriée pour restituer l'inflation durablement à la cible de 2%.

UK CPIs inflation

Les PMI manufacturiers ont montré que l’économie restait en contraction au mois de septembre et au mois d’octobre, alors que les taux de référence et de base de l’IPC se situaient à 1,7% en glissement annuel, ce qui reste inférieur à l’objectif de 2% fixé par la Banque. De plus, le rapport sur l’emploi pour la période de trois mois se terminant au mois d’août montre que le taux de chômage a atteint les 3,9%, avec une perte d’emplois de 56 000. Alors que l'énigme du Brexit n'est toujours pas résolue et que l'incertitude durera encore au moins 3 mois, il serait intéressant de voir si la Banque maintiendra sa tendance à la hausse ou optera pour une voie plus accommodante, même si les nouvelles élections au Royaume-Uni risquent de donner lieu à des résultats ultérieurs.

Vendredi, les chiffres de l’emploi au Canada du mois d’octobre doivent être publiés. Le taux de chômage devrait rester inchangé à 5,5%, tandis que la variation nette de l'emploi devrait montrer que la croissance de l'emploi a ralenti pour passer de 53 700 en septembre à 20 000. Lors de sa dernière réunion, la Banque du Canada a maintenu les taux d'intérêt à +1,75%, mais la déclaration accompagnant la décision avait une saveur plus accommodante qu'auparavant, le gouverneur de la banque, Poloz, ayant déclaré que les risques de baisse étaient suffisamment importants pour permettre une réduction Mais ils ont décidé qu'ils ne l'étaient pas. Ainsi, un rapport sur l’emploi décevant augmentera probablement les spéculations quant à l’assouplissement de la Banque dans les meilleurs délais.

Canada unemployment rate

Les logements et mis en chantier au Canada pour le mois  d’octobre et les permis de construction pour le mois de septembre sont également en train de sortir, tandis qu’aux États-Unis, nous obtiendrons l’indice préliminaire de la confiance des consommateurs de l’UoM pour novembre, qui devrait être passé de 95,5 à 96,0.

Enfin, samedi, au début de la séance Asiatique, nous attendrons l’IPC et l’IPP de la Chine pour le ,ois d’octobre. Le taux de l'IPC devrait augmenter de + 3% à + 3,2% en glissement annuel, mais celui de l'IPP devrait avoir baissé de -1,2% à -1,5% en glissement annuel.

Traduit de l'anglais.

Avertissement:

Le contenu que nous produisons ne constitue en aucun cas un conseil en investissement ou une recommandation en investissement (ne doit pas être considéré comme tel) et ne constitue en aucun cas une invitation à acquérir un instrument ou un produit financier. Le groupe de sociétés de JFD, ses sociétés affiliées, mandataires, administrateurs, dirigeants ou employés ne sont pas responsables des dommages pouvant être causés par les commentaires ou déclarations de la part des analystes de JFD et n'assument aucune responsabilité quant à l'exhaustivité et à l'exactitude du contenu présenté. . L'investisseur est seul responsable des risques liés à ses décisions d'investissement. Par conséquent, vous devriez solliciter, si vous estimez approprié, des avis professionnels indépendants et pertinents sur l’investissement considéré. Les analyses et les commentaires présentés ne tiennent pas compte de vos objectifs de placement personnels, de votre situation financière ou de vos besoins. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales en matière d'analyse financière et doit donc être considéré par le lecteur comme une information marketing. JFD interdit la duplication ou la publication sans approbation explicite.

78% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu'ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Veuillez lire l'intégralité de la divulgation des risques.

WEEKLY FINANCIAL NEWSLETTER
RIGHT INTO YOUR MAILBOX!
SUBSCRIBE TO JFD'S STRATEGIC REPORT

PLUS D'INFORMATIONS SUR LES MARCHÉS