Chargement...
Traders beware!
Avertissement!

Les sites Web frauduleux se présentent souvent comme ayant un lien avec JFD

Veuillez être conscient des sites Web frauduleux se présentant comme des affiliés et / ou des contreparties de JFD. Pour plus d'informations, veuillez consulter la liste des sites Web prétendant avoir une connexion avec JFD.

Plus d'information
by Charalambos Pissouros

Perspectives hebdomadaires: 6 avril - 10 avril: La RBA se réunit, le chômage aux États-Unis bar tous les records.

Cette semaine encore, c'est le Coronavirus qui garde le rôle principal et le marché devrait baserses attentes en fonction des résultats de guérison ou au contraire d'accroissement de l'épidémie dans le monde. En ce qui concerne les banques centrales, nous n'avons qu'une seule décision sur les taux d'intérêt cette semaine, et c'est la RBA ( Banque de Réserve Australienne). Les autres données capitales restent le taux de chômage initiales pour la semaine terminée le 3 avril.

Lundi ne sera pas d'importance capitale, nous obtenons que très peu de données économiques ou de publications officielles. Les marchés chinois sont fermés en raison du Ching Ming Festival, alors que les Britanniques publient leur PMI des constructions. Les prévisions suggèrent une contraction, à 44,0 contre 52,6, en raison des effets de l'épidémie de coronavirus sur l'économie britannique. Après tout, les indices manufacturiers et des services du mois ont glissé en territoire de contraction, ce dernier étant en corrélation semble toutefois enregistrer une baisse plus rapide depuis le début de l’audit.

C'est donc le Virus qui retiendra toutes les attentions et au cours du week-end, le nombre mondial de nouveaux cas infectés et de décès a ralenti. Ce ralentissement a permis à certains marchés asiatiques de reprendre leurs souffles, suggérant que si le nombre de cas diminue, les bourses pourraient une bonne reprise. Cela dit, une autre série de cas record pourrait suffire à renverser la situation. SI c'était le cas, Cela signifierait que nous ne sommes pas encore sorties de la crise et que les dommages économiques pourraient s'aggraver davantage et durer dans le temps.

Coronavirus new cases and deaths on a day by day basis

Mardi, la RBA nous annonce sa décision sur les taux d'intérêt. Lors d'une réunion exceptionnelle du 18 mars, la Banque a abaissé ses taux d'intérêt à un nouveau jamais atteind à 0,25% et a annoncé qu'elle commencerait les assouplissements quantitatifs pour la première fois de son histoire. Si la banque a montré a l'unanimité une certitude sur le choix de changement de politique, les membres décisionnaires ont quand même convenus que le taux de trésorerie avait atteint sa limite inférieur effective ce qui exclurait un taux d'intérêt à 0, du moins pour le moment. Ainsi, même si la courbe de rendement implicite des contrats à terme sur taux d'intérêt interbancaires à 30 jours d'ASX suggère une probabilité de 42% de nouvelle baisse des taux, nous ne pensons pas que les membres décisionnaires australiens modifieront les taux d'intérêt lors de cette réunion.

ASX 30-day interbank cash rate futures yield curve

Mardi, pendant la matinée asiatique, nous obtiendrons les dépenses des ménages japonais qui devrait passer à 0,2% ayant déjà chuté en janvier de 1,6%. Nous attendons aussi la balance commerciale de l’Australie du mois de février mais aucune prévision n'est disponible. 

Plus tard dans la journée, nous obtiendrons les offres d'emploi des JOLT aux États-Unis pour le mois de février, qui devraient avoir quelque peu diminué, passant de 6,963 millions à 6,476 millions. Après la montée en flèche des premières demandes de chômage pour la semaine se terminant le 27 mars à un nouveau record de 6,65 millions, les investisseurs peuvent considérer les offres d'emploi de février comme dépassées et attendre le nombre de mars, car en mars, les dommages causés par le virus ont été beaucoup plus importants. Nous obtenons le PMI Ivey du Canada pour le mois de mars mais aucune prévision n'est disponible.

Mercredi, bien que la bourse norvégienne soit fermée, nous obtenons les IPC du pays pour le mois de mars. Les IPC titre et de base devraient être restés stables à + 0,9% en glissement annuel et + 2,1%, ce qui ne devrait pas modifier la vision des décideurs norvégiens concernant la politique monétaire. Le 19 mars, lors d'une réunion extraordinaire, la Norges Bank a décidé de réduire son taux directeur à 0,25% et a noté que le comité n'exclut pas de nouvelles réductions. L'économie de la Norvège dépend en grande partie des exportations de pétrole et si les blocages et les mesures restrictives dans le monde continuent de peser sur la demande de l'or noir, les autorités n'hésiteront pas à ramener les taux d'intérêt à zéro lors de leur prochaine réunion ordinaire, prévue les 6 et 7 mai. Après tout, les effets des bas prix du pétrole sont clairement visibles sur les prix à la consommation. Bien que le taux de base soit légèrement supérieur à l’objectif d’inflation de la Norges Bank, le taux directeur, qui inclut les prix des produits énergétiques, est beaucoup plus bas.

Norway CPIs inflation

Plus tard dans la journée, le FOMC publie le procès-verbal de sa deuxième réunion extraordinaire, tenue le 15 mars, lorsqu’ils ont décidé de réduire la fourchette cible des fonds fédéraux de 100 points de base, à 0-0,25%. Ces informations peuvent ne pas avoir l'impact qu'elles auraient eu en temps normal, étant considérées comme obsolètes par le marché. Depuis lors, la Fed a déjà pris des mesures supplémentaires afin d'atténuer les dommages économiques liés au coronavirus, tandis que le 26 mars, le président de la Fed, Jerome Powell, a déclaré ne pas manquer de munitions contre la crise. Nous pensons que les marchés pourraient rester sur leurs gardes pour les premières demandes de chômage de jeudi pour la semaine terminée le 3 avril.

Mercredi il y aura aussi le solde du compte courant du Japon pour le mois de février, tandis que plus tard dans la journée, le Canada publie ses mises en chantier et ses permis de construire pour mars et février. L'excédent commercial du Japon devrait avoir augmenté à 3 062 000 milliards de JPY contre 0,612 milliards de JPY. Les mises en chantier devraient avoir diminué à 165 000 en mars, contre 210,1 en février.

Jeudi, nous recevrons les premières demandes de chômage pour la semaine terminée le 3 avril. La semaine dernière, les demandes initiales ont plus que doublé le record précédent de 3,3 millions, atteignant un nouveau record à 6,65 millions. Maintenant, les prévisions indiquent encore 5 millions de demandes, mais sachant que la situation virale aux États-Unis s'aggrave de jour en jour, nous ne serions pas surpris si nous obtenions un nouveau record. Cela confirmerait que les dommages sur le marché du travail américain sont plus graves que prévu et peuvent déclencher une nouvelle vague d'aversion pour le risque. L’indice préliminaire de sentiment des consommateurs de l’UoM pour avril pourrait également attirer une attention particulière, car il pourrait révéler à quel point le moral des consommateurs a été affecté. Les attentes sont quant à un glissement de 89,1 à 75,0, qui sera le plus bas depuis avril 2013, et pourrait ajouter plus de carburant à la fuite des investisseurs vers la sécurité.

US initial jobless claims

Au Canada, l'accent pourrait être mis sur les données sur l'emploi au pays pour mars. On s'attend à ce que le taux de chômage atteigne 7,6% contre 5,6%, tandis que la variation nette de l'emploi devrait montrer que l'économie a perdu 350 000 emplois après en avoir gagné 30,3 000. Il s’agirait de la pire impression de l’histoire du Canada, du moins dans la mesure où nous pouvons trouver des données auprès de la Banque du Canada et susciter des spéculations pour plus de mesures de relance.

Canada unemployment rate

Le 27 mars, la Banque a décidé de réduire les taux d’intérêt à 0,25% et de lancer un programme de QE afin de protéger son économie des effets de la propagation du coronavirus. Le Conseil des gouverneurs a souligné qu'il était prêt à prendre de nouvelles mesures pour soutenir l'économie et le système financier, mais de même qu'avec la RBA, il a noté que le taux directeur est désormais à sa limite inférieure effective, ce qui signifie qu'il n'est pas disposé à baisser les taux d'intérêt plus loin. Ils décideront peut-être d'élargir leur programme d'assouplissement quantitatif si la propagation du virus menace encore plus les perspectives de l'économie canadienne.

Cela dit, même si le dollar canadien glisse sur des données d'emploi potentiellement décevantes, son orientation plus large peut dépendre principalement des fluctuations des prix du pétrole, car le Canada est l'un des plus grands pays producteurs et exportateurs de pétrole au monde. La semaine dernière, le Brent et le WTI sont montés en flèche sur la spéculation que l'Arabie saoudite et la Russie pourraient éventuellement s'entendre sur de nouvelles réductions de production pour stabiliser le marché de l'énergie et donc, il reste à voir si ce sera le cas et si oui, si les nouvelles réductions être suffisant pour compenser la chute de la demande mondiale due à la pandémie. Selon les médias, une réunion de l'OPEP + pourrait avoir lieu mercredi et jeudi.

USD/CAD vs WTI

 Pour le reste des données de jeudi, au Royaume-Uni, nous avons le PIB mensuel, la production industrielle et manufacturière et la balance commerciale, tous pour le mois de février. Aucune prévision n'est disponible pour le taux de PIB, tandis que les productions industrielle et manufacturière devraient avoir augmenté de 0,2% par rapport à -0,1% et + 0,2% respectivement. Le déficit commercial de la nation devrait s’être creusé à 6,00 milliards de livres sterling contre 3,72 milliards de livres sterling. Dans tous les cas, nous pensons que les traders de livres préféreront prêter plus d'attention aux données se référant au mois de mars, durant lequel le coronavirus a probablement laissé plus de traces sur l'économie britannique.

Le procès-verbal de la réunion de la BCE et les IPP des États-Unis pour mars devraient également être publiés, mais en gardant à l'esprit que la BCE a déjà pris davantage de mesures après sa dernière réunion ordinaire, et que les investisseurs pourraient préférer se concentrer sur les demandes de chômage initiales avec en ce qui concerne les données américaines, nous nous attendons à ce que ces deux versions passent largement inaperçues.

Vendredi, c'est le Vendredi Saint dans la plupart des pays sous notre radar et donc, les marchés respectifs seront fermés.

En ce qui concerne les données, nous n'obtenons que l'IPC et l'IPP de la Chine pour mars, et les IPC américains pour le même mois. L'IPC de la Chine devrait avoir ralenti à + 4,9% en glissement annuel par rapport à + 5,2%, tandis que le taux PPI devrait avoir pénétré les eaux négatives. Plus précisément, il devrait avoir glissé à -0,1% en glissement annuel contre + 0,8% en février.

En ce qui concerne les chiffres de l'inflation aux États-Unis pour mars, le taux directeur devrait être tombé à + 1,6% en glissement annuel de 2,3%, tandis que le taux de base devrait avoir baissé à 2,3% contre 2,4%. L'argument selon lequel le taux directeur devrait baisser davantage que celui de base est soutenu par la variation en glissement annuel du WTI, qui a glissé plus loin dans le territoire négatif. N'oublions pas que la différence entre le titre et les IPC de base est constituée d'éléments volatils, comme l'énergie.

US CPIs vs yoy change in WTI

Après les PFN décevants vendredi dernier, et potentiellement une autre augmentation extrêmement énorme des demandes de chômage initiales la semaine dernière, le ralentissement de l'inflation pourrait ajouter à la spéculation pour plus d'action du FOMC. Cela dit, le Comité portant les taux à 0-0,25% et annonçant des quantités illimitées d'achats de QE, la grande question est: quelles autres mesures peuvent-ils adopter? Opteront-ils pour des taux d'intérêt négatifs? La Fed n'a jamais été favorable au régime des «taux négatifs», mais il reste à voir si l'épidémie de coronavirus les obligera à faire une exception. Selon les rendements des futures des Fed funds, les investisseurs n'anticipent pas quelque chose comme ça pour le moment.

Fed funds futures market interest rate expectations

 

Avertissement:

Le contenu que nous produisons ne constitue pas un conseil ou une recommandation d'investissement (ne doit pas être considéré comme tel) et ne constitue en aucun cas une invitation à acquérir un instrument financier ou un produit. Le Groupe d'entreprises de JFD, ses sociétés affiliées, agents, administrateurs, dirigeants ou employés ne sont pas responsables des dommages qui pourraient être causés par les commentaires ou déclarations individuels des analystes de JFD et n'assume aucune responsabilité quant à l'exhaustivité et à l'exactitude du contenu présenté. . L'investisseur est seul responsable du risque de ses décisions d'investissement. Par conséquent, vous devriez demander, si vous le jugez approprié, des conseils professionnels indépendants et pertinents sur l'investissement considéré. Les analyses et commentaires présentés ne tiennent pas compte de vos objectifs de placement personnels, de votre situation financière ou de vos besoins. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales pour les analyses financières et doit donc être considéré par le lecteur comme une information marketing. JFD interdit la duplication ou la publication sans approbation explicite.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 76% des comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec la Société. Vous devez vous demander si vous comprenez comment fonctionnent les CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Veuillez lire l'intégralité de la divulgation des risques.

Copyright 2020 JFD Group Ltd.

WEEKLY FINANCIAL NEWSLETTER
RIGHT INTO YOUR MAILBOX!
SUBSCRIBE TO JFD'S STRATEGIC REPORT

PLUS D'INFORMATIONS SUR LES MARCHÉS