Chargement...
Traders beware!
Avertissement!

Les sites Web frauduleux se présentent souvent comme ayant un lien avec JFD

Veuillez être conscient des sites Web frauduleux se présentant comme des affiliés et / ou des contreparties de JFD. Pour plus d'informations, veuillez consulter la liste des sites Web prétendant avoir une connexion avec JFD.

Plus d'information
by Charalambos Pissouros

Perspectives hebdomadaires: 04 mai - 08 mai: Les problèmes commerciaux, les réunions de la RBA et de la BoE en bref avant le NFP

Cette semaine, nous avons deux banques centrales qui décident de la politique monétaire: la RBA et la BoE. Cependant nous n'attendons aucun assouplissement supplémentaire de l'une ou de l'autre des banques deux banques. Après que le président américain Trump ait menacé la Chine de hausser les tarifs, les marchés garderont un œil sur les titres de la presse qui rendra compte des tensions américano-chinoise. concernant les données économiques nous pourrons analyser l'emploi américain, celui du Canada et de la Nouvelle-Zélande.

Lundi, les seules publications notables étant les PMI manufacturiers d'avril de plusieurs pays européens et de la zone euro dans son ensemble, et les commandes manufacturières américaines pour mars. Comme c'est toujours le cas, les PMI définitifs devraient confirmer leurs estimations initiales, tandis que les commandes manufacturières américaines devraient avoir chuté de 9,8% après avoir stagné en février.

Le marché gardera en priorité son attention sur les nouvelles des tensions américano-chinoise, dont les gros titres ont refait surface vendredi dernier et se sont poursuivis aujourd'hui, tôt le matin sur les marchés asiatique. Le président américain Trump a déclaré que la Chine aurait pu contenir le virus, mais qu'ils ne l'ont pas fait. «Ils n'ont pas pu ou ont choisi de ne pas le faire», a déclaré Trump. Il a également accusé la chine de dissimuler des informations sur la propagation du virus depuis un laboratoire de Wuhan. Trump a menacé d'utiliser les tarifs douaniers pour répondre à la Chine et si la Chine n'achetait pas de marchandises américaines, les États-Unis mettraient fin à l'accord commercial. Tout cela ne réduit pas seulement les chances d’un accord de phase 2 entre les deux plus grandes économies du monde, mais met également en danger l’accord de phase 1 déjà convenu. Les marchés boursiers (ceux qui étaient ouverts) et les devises liées aux matières premières ont réagi négativement à ces nouvelles, tandis que les valeurs refuges se sont elles renforcées.

USD performance G10 currencies

Mardi, la RBA prend acte de sa politique monétaire. Lors de sa dernière rencontre, elle avait laissé la politique monétaire inchangée et a fourni quelques détails concernant son programme d'assouplissement quantitatif. elle fera tout ce qui est nécessaire pour atteindre un objectif de rendement sur trois ans de 0,25%, l'objectif devant rester en place jusqu'à ce que des progrès soient réalisés vers les objectifs de plein emploi et d'inflation. Cependant, elle a ajouté que si les conditions continuent de s'améliorer, il est probable que des achats d'obligations diminueront.

RBA interest rates

Après avoir déclaré que les taux d'intérêt avaient atteint leur limite inférieure effective lors de la réunion précédente, les points susmentionnés suggèrent qu'il y a très peu de chances d'élargir leur programme de AQ. Au contraire, ils pourraient le réduire si la propagation du coronavirus diminuait.

La semaine dernière, les IPC australiens se sont mieux comportés que prévu, le taux directeur entrant dans la fourchette cible d'inflation de la Banque de 2-3%. Plus précisément, le taux global est passé de + 1,8% à + 2,2% en GA, tandis que les IPC moyen et moyen pondéré ont accéléré à 1,8% et + 1,7%, contre + 1,6% et + 1,3% respectivement. Ainsi, l'accélération de l'inflation pourrait encourager la banque d'annoncer une réduction des AQ lors de cette réunion, ce qui pourrait s'avérer positif pour l'Australie, qui a récemment réussie a bénéficier d'uncertain optimisme alors que les autres pays souffraient du Covid19.

Comme pour le reste des événements de mardi, les marchés japonais seront fermés en raison des vacances de la journée de la verdure.

Au cours de la matinée européenne, le PIB de la Suède du premier trimestre devrait être publié, mais aucune prévision n'est actuellement disponible. Lors de la dernière réunion de la Riksbank, la semaine dernière, elle a ​​décidé de laisser le taux repo inchangé à 0% et de poursuivre ses achats d'obligations d'État et hypothécaires jusqu'à la fin septembre 2020. Elle a noté qu'elle ne pouvait pas exclure la possibilité d'une baisse des taux d'intérêt à une date ultérieure, mais elle a ajouté qu'il n'était pas jugé justifié à ce stade d'augmenter la demande par une réduction. Étant donné la propagation rapide du coronavirus en dehors de la Chine au cours du dernier trimestre, nous ne serions pas surpris si nous obtenions une impression négative. Donc, la question peut être de savoir à combien s'évaluent les dommages. Après juste une baisse du taux de base du CPIF pour le mois de mars, un chiffre pas si mauvais pourrait permettre à la Riksbank de rester sur la touche pendant un certain temps. D'un autre côté, une contraction profonde pourrait faire spéculer que les taux d'intérêt en territoire négatif.

Les IPC de la Suisse pour avril sortent également et les prévisions suggèrent que le taux de glissement annuel a encore chuté en territoire négatif, à -0,8% contre -0,5%.

Au Royaume-Uni, nous obtenons le PMI de la construction pour le mois d'avril, qui devrait avoir rebondi à 44,0 par rapport à 39,3, ainsi que les services finaux et les PMI composites, qui devraient confirmer leurs estimations préliminaires de 12,3 et 12,9 respectivement.

Plus tard dans la journée, nous obtenons plus de PMI finaux pour le mois d'avril, celui des États-Unis. Les services et les indices composites devraient être publiés, mais de la même manière que ceux du Royaume-Uni, ils devraient confirmer leurs prévisions initiales. Les acteurs du marché pourraient accorder plus d'attention au PMI ISM non manufacturier du mois, qui devrait avoir baissé à 44,0 contre 52,5. Les données sur le commerce américain et canadien sont également publiées.

Mercredi, c'est une autre fête au Japon et donc, les marchés japonais resteront fermés. En Nouvelle-Zélande, le rapport sur l'emploi pour le T1 sort. Le taux de chômage devrait avoir augmenté à 4,3% contre 4,0%, tandis que la variation nette de l'emploi devrait montrer que l'économie a perdu 0,3% d'emplois, après une stagnation au cours des trois derniers mois de 2019. L'indice des coûts de main-d'œuvre est anticipé avoir grimpé à + 2,5% en glissement annuel contre 2,4%.

New Zealand unemployment rate

Mardi dernier, le Kiwi a subi une forte pression de vente après que Westpac ait annoncé qu'il s'attendait à ce que la RBNZ abaisse les taux d'intérêt à -0,5% en novembre, une décision qui pourrait être télégraphiée dès août. La banque s'attend également à ce que les responsables doublent leur programme d'assouplissement quantitatif à 60 milliards de NZD en mai. Ainsi, un rapport favorable sur l'emploi peut ajouter plus de crédibilité à ce point de vue et peut-être nuire à la monnaie, au moins temporairement. Cela dit, en raison de son statut lié aux produits de base, le Kiwi est susceptible d'être principalement alimenté par le sentiment plus général du marché, qui, s'il reste soutenu en raison de l'assouplissement de la propagation du virus, pourrait limiter les baisses du Kiwi à long terme.

Les ventes au détail de l'Australie pour le premier trimestre et le PMI des services chinois de Caixin pour avril sont également attendus. Les ventes au détail en Australie devraient avoir accéléré à + 1,7% t / t au lieu de + 0,5%, alors qu'aucune prévision n'est disponible pour l'indice chinois Caixin. Cela dit, en gardant à l'esprit que le PMI officiel non manufacturier est passé de 52,3 à 53,2, nous voyons les arguments pour que l'indice Caixin ait évolué de manière similaire.

De la zone euro, nous obtenons les services finaux et les PMI composites pour avril des pays dont nous obtenons les impressions de fabrication lundi, ainsi que du bloc dans son ensemble. Comme d'habitude, les attentes sont de confirmer leurs estimations initiales. Les ventes au détail de la zone euro pour mars sortent également et devraient chuter de 10,5% après une hausse de 0,9% en février.

Des États-Unis, nous obtenons le rapport ADP sur l'emploi pour avril, qui devrait montrer que le secteur privé a perdu 20 millions d'emplois, après seulement 27 000 le mois précédent. Avec des réclamations sans emploi continues atteignant 18 millions la semaine dernière, les pertes d'emplois de 20 millions ne nous surprendront pas. Cela pourrait faire spéculer sur le fait que le nombre de PFN, qui devrait être publié vendredi, pourrait également se rapprocher de ce nombre.

ADP vs NFP at the release employment reports

Jeudi, Ce sera un «super jeudi» pour la Banque anglaise, car à part la décision, la déclaration et le procès-verbal de la réunion, nous recevons le rapport trimestriel sur l'inflation et une conférence de presse du gouverneur. Ce sera la première conférence de presse du nouveau gouverneur Andrew Bailey et, par conséquent, elle pourrait recevoir une attention supplémentaire.

BoE interest rates

Lors de la dernière réunion, la première sous la direction d'Andrew Bailey, les décideurs ont décidé de maintenir les taux d'intérêt inchangés à + 0,10%, et ont également décidé à l'unanimité de poursuivre le programme de 200 milliards de £ d'obligations d'État britanniques et de livres sterling non financières de qualité supérieure. achats d'obligations de sociétés, pour porter le stock total de ces achats à 645 milliards de livres sterling. S'agissant de leurs plans futurs, ils ont indiqué qu'ils continueront de suivre de près la situation et qu'ils sont prêts à réagir davantage si nécessaire.

Cependant, avec la stabilisation du coronavirus et les rapports suggérant qu'un vaccin pourrait être bientôt prêt à être distribué, nous ne nous attendons à aucune nouvelle action de cette banque. Ainsi, toute l'attention peut être portée sur le rapport sur l'inflation et la conférence de presse de Bailey, car les investisseurs peuvent être impatients de connaître le point de vue des décideurs politiques sur la façon dont l'économie britannique a été durement touchée par la propagation du virus, et combien de temps il faudra avant qu'une reprise ne commence. La livre pourrait glisser quelque peu au cas où les prévisions brosseraient un tableau moche et le gouverneur laisse entendre que plus de stimulus est toujours une option dans un avenir prévisible.

Cela dit, la confiance globale de la devise peut dépendre de l'évolution de la suite du Brexit, éclipsée par la pandémie. Dès que la situation virale s'améliorera, les acteurs du marché pourraient bien tourner leur regard vers le Brexit, et avec Boris Johnson insistant sur la date butoir de décembre pour la période de transition, il semble que la monnaie pourrait être prête pour un chemin cahoteux.

En ce qui concerne les données économiques de jeudi, les balances commerciales de l’Australie et de la Chine pour mars et avril respectivement, ainsi que les premières demandes de chômage des États-Unis pour la semaine dernière. L’excédent commercial de l’Australie devrait augmenter à 6,8 milliards de dollars australiens contre 4,36 milliards de dollars australiens, tandis que l’excédent chinois devrait baisser à 9,70 milliards de dollars américains contre 19,93 milliards de dollars américains. Les exportations et les importations devraient avoir chuté à un rythme beaucoup plus rapide qu'en mars. Les premières demandes de chômage aux États-Unis devraient montrer que 3 millions de personnes de plus ont signé pour des allocations de chômage.

Enfin, vendredi, l'événement principal pourrait être le rapport sur l'emploi aux États-Unis du moi d'avril. On s'attend à ce que la masse salariale non agricole ait baissé de 21 millions après une baisse de 701 000 en mars, tandis que le taux de chômage devrait avoir grimpé à 16,0% contre 4,4%. Le salaire horaire moyen devrait avoir augmenté de 0,4% par rapport au mois de mars, ce qui, pourrait faire grimper le taux de rendement annuel de 3,1% à 3,3%.

Average hourly earnings vs core PCE

La semaine dernière, la Fed a maintenu les taux d'intérêt inchangés dans la fourchette 0-0,25% et a laissé entendre que davantage de mesures de relance pourraient être mises en œuvre si cela était jugé nécessaire. «Nous continuerons à utiliser les pouvoirs de manière proactive jusqu'à ce que nous soyons convaincus que les États-Unis sont solidement sur la voie de la reprise», a déclaré le président de la Fed Powell. Il a également ajouté que l'activité économique chuterait probablement à un "rythme sans précédent" au T2, ce qui suggère qu'ils sont plus susceptibles d'agir à nouveau. Ainsi, un très mauvais rapport sur l'emploi pourrait signifier que les dommages sur le marché du travail au début du trimestre sont plus profondes que prévu et pourraient augmenter les chances d'un nouvel assouplissement de la part de la Fed au cas où les choses deviendraient incontrôlables.

Nous obtenons également des données sur les emplois pour avril au Canada. Le taux de chômage devrait également atteindre les 16,0%, contre 7,8% en mars, tandis que la variation nette de l'emploi devrait montrer que l'économie a perdu 2,75 millions d'emplois après 1,01 million le mois précédent.

Canada unemployment rate

Lors de sa dernière réunion, la BdC a annoncé une expansion de ses achats d' AQ, tandis que les dernières données de l'IPC ont révélé que le taux global est tombé à + 0,9% en glissement annuel de 2,2%, mais celui de base vient de glisser à +1,6% en glissement annuel de +1,8%. Cela donne à penser que la chute de la devise a été principalement due à la chute des prix du pétrole, et ne devrait pas nécessairement inciter la Banque à ajouter plus de stimulus dès sa prochaine réunion. Même si le rapport sur l'emploi déçoit, les décideurs politiques peuvent préférer attendre un certain temps avant d'envisager de nouvelles mesures, car ils aimeraient voir si les derniers efforts d'assouplissement ont les effets souhaités sur l'économie.

Comme pour le reste des publications de vendredi, l'excédent commercial de l'Allemagne devrait se réduire à 18,8 milliards d'euros en mars, contre 21,6 milliards d'euros. Les mises en chantier au Canada pour avril et les permis de construction pour mars sont également à venir.

Avertissement:

Le contenu que nous produisons ne constitue pas un conseil ou une recommandation d'investissement (ne doit pas être considéré comme tel) et ne constitue en aucun cas une invitation à acquérir un instrument financier ou un produit. Le Groupe d'entreprises de JFD, ses sociétés affiliées, agents, administrateurs, dirigeants ou employés ne sont pas responsables des dommages qui pourraient être causés par les commentaires ou déclarations individuels des analystes de JFD et n'assume aucune responsabilité quant à l'exhaustivité et à l'exactitude du contenu présenté. L'investisseur est seul responsable du risque de ses décisions d'investissement. Par conséquent, vous devriez demander, si vous le jugez approprié, des conseils professionnels indépendants et pertinents sur l'investissement considéré. Les analyses et commentaires présentés ne tiennent pas compte de vos objectifs de placement personnels, de votre situation financière ou de vos besoins. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales pour les analyses financières et doit donc être considéré par le lecteur comme une information marketing. JFD interdit la duplication ou la publication sans approbation explicite.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 76% des comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec la Société. Vous devez vous demander si vous comprenez comment fonctionnent les CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Veuillez lire l'intégralité de la divulgation des risques.

Copyright 2020 JFD Group Ltd.

WEEKLY FINANCIAL NEWSLETTER
RIGHT INTO YOUR MAILBOX!
SUBSCRIBE TO JFD'S STRATEGIC REPORT

PLUS D'INFORMATIONS SUR LES MARCHÉS